PlayStation VR : MEGALITH, notre preview de la beta sur PSVR

PlayStation VR : MEGALITH, notre preview de la beta sur PSVR

14 novembre 2018 0 Par Laurent Ganne

La beta ouverte et gratuite de MEGALITH, l’exclusivité temporaire PlayStation VR, a démarré le 13 novembre au soir sur le Store américain. On vous donne nos premières impressions en vidéo !

Chose assez rare, MEGALITH se dote d’une beta ouverte et gratuite exclusive au PlayStation VR, enfin ouverte c’est beaucoup dire pour nous européens puisque pour l’instant celle-ci reste réservée aux seuls joueurs américains. En parallèle, le jeu de Disruptive Games est proposé en précommande, toujours sur le seul sol américain, au prix de 29,99 dollars avec une date de sortie fixée au 8 janvier 2019 sur PSVR.

MEGALITH avait été présenté furtivement à la Paris Games Week de l’année dernière parmi les titres PlayStation VR, avec un teaser très mystérieux qui laissait largement planer le doute sur son genre à cette époque. Seul indice : le jeu se jouerait à la première personne dans des arènes opposant des titans, rien que ça ! Autant dire qu’avec un tel programme annoncé, on regardait MEGALITH du coin de l’œil au sein de la rédaction de vr4player.

Aujourd’hui donc, le titre est disponible en beta gratuite sur le Store US et offre l’opportunité de s’y essayer dans son salon avec le casque sur la tête, ce qui n’a rien à voir avec une simple vidéo sur écran plat. Pourquoi le choix d’une beta ? Parce que MEGALITH appartient finalement au genre du MOBA en équipes de deux contre deux, jouable exclusivement en ligne donc, et que des beta tests s’imposent logiquement, pour vérifier l’état des serveurs, l’équilibrage des titans et surtout écouter le retour des joueurs (ah, si seulement Firewall Zero Hour avait eu cette louable idée, cela nous aurait épargné des heures interminables dans le lobby….).

Qui dit MOBA ne veut cependant pas dire “à la Dark Eclipse“, une autre exclusivité PSVR free-to-play par les studios Sunsoft qui concentre son gameplay plus sur les ressources de territoires que sur l’action en elle-même. MEGALITH, s’il emprunte clairement au genre du MOBA (Multiplayer Online Battle Arena) met de côté l’aspect gestion et toutes ses forces du côté de l’action en vue à la première personne.

La beta propose d’incarner un nombre réduit de titans qui ne sont pas tous accessibles en même temps, histoire de nous “forcer” à tous les tester. On a ainsi accès à différents personnages aux attributs et coups spéciaux bien tranchés :

  • Tundra, “la reine des neiges” adepte de la poussière de diamant qui peut ralentir ses adversaires, s’équiper d’un bouclier et balancer un marteau de glace entre autres.
  • Cipher, au look androïde de Metropolis, lance des boomerangs et des boules explosives, même à tête chercheuse pour son attaque ultime,
  • Taur, le bourrin de service adepte de la lave et ambassadeur du jeu lors de sa première présentation, privilégie le corps-à-corps à coups dévastateurs de griffes, pouvant même emprisonner son adversaire pour mieux le fracasser en tête-à-tête.
  • Aurora, la petite sœur de Storm des X-Men, contrôle les éclairs paralysants et particulièrement mortels.
  • Enfin, Hunter, a choisi l’arbalète comme arme de prédilection et peut tirer des volées de flèches enflammées, une bombe collante à retardement, un tir de snipe concentré qui tue presque en un coup et peut même se soigner.

Comme dit, bien que MEGALITH privilégie l’action et s’apparente in game à un Shooter VRFPS, le jeu emprunte largement au pur style du MOBA, parsemant l’arène de tours de défense, de vagues de “minions” qui viennent en soutien, d’apparitions de NPC (les géants particulièrement retors à libérer) et bien entendu de bases à détruire (un noyau trônant sur un pilier à abattre). MEGALITH n’oublie pas l’aspect tactique du genre et il faudra savoir quand avancer et quand battre en retraite selon les situations (la communication entre coéquipiers sera essentielle). Les habitués du genre retrouveront rapidement leurs marques, c’est certain !

Et nos premières impressions dans tous ça ? Et bien, les miennes en tout cas sont très positives ! MEGALITH devient très vite prenant, même si l’on n’est pas amateur du genre du MOBA à la base. L’action du titre est vraiment débridée en réalité virtuelle, on ne s’ennuie jamais ; les graphismes sont très soignés, sans flou, dans un style qui rappelle Bow to Blood, autre exclu temporaire sur PlayStation VR, pour ce qui est du choix des couleurs pastels. Les différentes attaques spéciales sont impressionnantes, efficaces quand elles sont maîtrisées et chaque titan se laisse jouer différemment mais avec presque autant de plaisir (j’adore personnellement le Hunter avec son arbalète). Le tracking tient la route, malgré quelques légers décalages de temps en temps, facilement réglés en bougeant rapidement le contrôleur (manette ou PS Move). Les paramètres, limités dans cette beta PSVR, permettent d’ajouter ou d’enlever les vignettes et de changer les pivotations, par à-coups ou de manière fluide, sans aucune gène ni malaise. A l’aube de cette beta, je n’ai jamais attendu plus de 40 secondes pour trouver trois autres joueurs mais il est certain que cet aspect sera l’un des points déterminants quand le jeu sortira seul sur PlayStation VR : c’est un risque à prendre de la part des développeurs que de proposer un MOBA payant sur un parc relativement faible de joueurs (le titre sera-t-il crossplay quand les versions PCVR sortiront ? Sans aucun doute mais aucune date de celles-ci n’ont pour l’instant été révélées).

Vous l’avez compris, je suis très agréablement surpris par cette première approche de MEGALITH mais me pose déjà la question de sa durée de vie à long terme : le studio Disruptive Games devra l’agrémenter régulièrement de nouveaux contenus : de nouvelles maps et de nouveaux titans bien-sûr, mais aussi peut-être se détacher du genre du MOBA pour proposer plus que les bases ancrées par ce genre particulier qui plaît ou pas. Ah, et c’est vrai que j’en voudrais déjà plus du côté du nombre de joueurs en même temps et j’adorerais que MEGALITH propose des joutes de 3 contre 3 maintenant !

Après l’écrit, place à ma vidéo de preview qui vous confirmera je l’espère le potentiel de ce nouveau bon jeu PlayStation VR en devenir qui sortira on le rappelle le 8 janvier prochain en version finale pour un prix qui devrait avoisiner les 29,99 euros.