PlayStation VR : Island Time, un seul au monde en couleur et en VR Test Review

PlayStation VR : Island Time, un seul au monde en couleur et en VR Test Review

6 avril 2018 0 Par Laurent Ganne

En cette belle journée de printemps, partons à l’aventure avec notre PlayStation VR pour tester Island Time, un petit jeu du Studio Flight School, à qui l’on doit également l’expérience VR Manifest 99. Island Time est un jeu de survie en Réalité virtuelle qui vous emportera au milieu de l’océan sur une petite île minuscule sur laquelle vous venez de vous échouer. Plongé dans une atmosphère Cartoon, vous n’aurez qu’un seul objectif : Survivre ! On passe donc Island Time à la moulinette, on vous dit ses faiblesses et ses qualités tout de suite !

Le Scénario de Island Time

Le Pitch est simple ! On sait de suite où l’on va. On allume notre console, notre PSVR, on met notre maillot de bain et on se passe un peu de crème solaire (on sait jamais !). Vous êtes au beau milieu de l’océan dans votre petit bateau, rien à l’horizon sur des miles. Mais voilà, vous percutez le seul petit îlot de 10 mprésent dans cette immensité. Votre bateau coule et il ne vous reste plus qu’une chose à faire, essayer de Survivre ! En utilisant votre esprit, votre ingéniosité et les conseils de votre nouveau copain, Carl le Crabe, vous devez trouver un moyen de ne pas mourir de faim et de survivre le plus longtemps possible dans Island Time. On ne s’embête pas ici avec un scénario trop compliqué, le concept est simple et efficace.

Menu et Interface

Island Time ne s’embête pas avec des menus interminables et une panoplie d’options en tous genres ! Mise à part un simple message d’avertissement vous signalant qu’il va vous falloir de la place au début, vous n’aurez aucune option possible et on touche ici au plus gros point faible du titre ! En effet, le jeu a été pensé et développé sur HTC Vive et son principal problème est de réussir simplement à calibrer votre caméra et votre zone de jeu. Il manque cruellement à Island Time un menu de calibration simple et précis, un menu qui vous indique un point où se placer pour qu’il enregistre votre position pour pouvoir profiter pleinement de votre expérience. Le PlayStation VR ne dispose pas du même “roomscale” qu’un HTC Vive et le jeu peut très vite se transformer en cauchemar !  Vous êtes chronométré dans Island Time, par l’arrivé des caisses de ravitaillement qui ne resteront pas éternellement ou par le cycle jour/nuit et il n’y a rien de plus frustrant dans un jeu en Réalité virtuelle de perdre parce qu’on s’est retrouvé devant un mur invisible ou on tape le sol sans pouvoir descendre plus bas !

Island Time, le Gameplay

Il n’y a donc pas de module de Calibration dans Island Time et le gameplay en devient difficile car l’immersion est touchée. J’ai tout essayé, placer la caméra en haut et en bas du téléviseur, à droite ou à gauche, on rencontre à un moment ou un autre un problème de mur invisible ! Soit on ne peut pas plonger ses mains dans l’eau quand elles brulent, soit on ne peut pas attraper les noix de coco avec le bamboo, soit on n’arrive pas à atteindre le feu sur votre gauche ou les objets sur la droite. Vous allez donc faire plusieurs aller-retours pour configurer en tâtonnant sur les réglages de votre caméra …

Une fois les soucis de Tracking à peu près résolus, vous recommencez une partie bien énervé ! Ici, vous êtes livré à vous-même et le seul soutien que vous aurez viendra de votre nouvel ami Carl Le Crabe. Seulement voilà, vous avez dû vous échouer au large de l’Australie, Carl parle anglais et il n’y a pas de sous-titres français sur cet îlot ! Cela peut donc être difficile pour ceux qui ne comprennent pas la langue de William Shakespeare.

Le concept du jeu repose sur votre aptitude à trouver des solutions rapides pour survivre et votre priorité dans Island Time sera de vous alimenter en permanence. Les journées dans le titre ne durent que quelques minutes et vous allez donc passer votre temps à attraper des poissons, les faire cuire et les manger pour ne pas mourir. Il va vous falloir faire preuve d’ingéniosité pour vous fabriquer des outils. Vous allez pouvoir combiner des éléments entre eux pour créer de nouveaux outils qui vous simplifieront la vie. Par exemple, un bamboo et une coquille de noix de coco vous permettront de vous fabriquer une torche qui pourra vous servir à assommer les mouettes chapardeuses et vous faire gagner un bon gros poulet rôti !

Globalement, le titre est très répétitif et cet impression est accentuée par le fait de devoir tout recommencer depuis le début dès que vous mourrez. La première demi heure sur Island Time est plutôt fun mais on se lasse très vite à force de recommencer éternellement les mêmes choses … Fabriquer des outils, attraper des poissons, faire fuir les mouettes, manger … mourir, recommencer …

Les Graphismes

Le jeu est plutôt joli. Pas vraiment de flou ni d’aliasing dans Island Time ! Le traitement cartoon est particulièrement bien rendu dans le jeu et le titre ne perd pas de points en graphisme. Carl le Crabe est expressif. La simplicité des modélisations collent parfaitement à l’aspect dessin animé. Le jeu est coloré et agréable visuellement. Rien à dire de ce côté là, ça passe sans problème. On peut comparer Island Time à Job Simulator, un traitement plutôt naïf et ludique mais vraiment efficace. Si vous n’essayez pas d’attraper quelque chose, l’immersion est au rendez-vous. Vous êtes vraiment perdu au beau milieu de l’océan, sur un îlot minuscule dans un dessin animé au traitement plutôt humoristique. C’est fun et agréable !

La Bande Son et les bruitages

La bande son de Island Time est de qualité et colle parfaitement à votre environnement. Je n’ai pas constaté de bruitages mal venus ou désagréables à l’oreille. La piste son d’arrière plan avec le bruit de la mer, le cri des mouettes vous plonge dans cet univers. Carl le crabe est parfois bien bavard mais finalement, ça vous fait un peu de compagnie et cela vous empêche de péter un plomb et de finir par parler à un ballon de volleyball !

Vous avez pu heureusement sauver un poste hifi qui meublera l’ensemble de votre aventure avec des musiques paradisiaques au Ukulélé. Rassurez-vous, si la musique vous dérange, vous avez toujours la possibilité de jeter définitivement votre poste à la mer !

Conclusion

Island Time aurait pu être excellent. Son traitement graphique couplé à une bande son de qualité vous emporte dans un monde paradisiaque ludique et cela fonctionne très bien. Mais les points noirs de son gameplay en font une expérience qui, bien qu’elle vous enchantera les premières dizaines de minutes, se transformera très vite en énervements dus à un tracking capricieux, une répétitivité épuisante à la longue. Votre frustration de perdre non pas parce que vous avez fait une faute mais parce que vous ne pouvez pas attraper un objet à cause du tracking très perfectible du titre aura raison de votre patience et de votre bonne humeur. De plus, l’obligation de tout recommencer à zéro à chaque fois que vous perdez vous lassera très vite et Island Time fera partie des jeux de votre bibliothèque qui ne resteront peut-être pas sur votre disque dur très longtemps. Une mise à jour pourrait cependant sauver les meubles. En effet, un module de calibration précis pourrait déjà supprimer les problèmes de tracking sur PlayStation VR. Pour le moment et en l’état, Island Time n’offre pas des caractéristiques suffisantes pour obtenir la moyenne surtout que son prix de vente n’est pas vraiment donné pour ce type d’expérience : 20,00€… Le jeu mériterait un 5/10 avec un menu de calibration et un 6/10 avec des checkpoints, C’est vraiment dommage ! 

L'avis de VR4player.fr
Test réalisé sur PlayStation 4 Pro
Gameplay2.5
Graphisme6.5
Son et Musique6
Intérêt 2.5
Rapport Qualité / Prix / Durée2.5
Note des lecteurs1 Note1.7
Les plus
Graphiquement très fun et sympa
La bande son est correcte
Le concept seul au monde en VR
Les moins
Tracking horrible sur PSVR
Très répétitif !
Le prix à 20€
4