PlayStation VR : Honor and Duty, ont-ils perdu la guerre sur PSVR ? Le test

PlayStation VR : Honor and Duty, ont-ils perdu la guerre sur PSVR ? Le test

28 février 2018 3 Par spanks

Call of Honor, oups Honor and Duty est sorti le 1er novembre 2016 sur PS4 (store US) en version classique. C’est un jeu développé par Strange Games studios. Comme vous l’aurez compris dans le titre du jeu, il s’agit d’un savant mélange entre Medal of Honor (version 1999) et Call of duty (2003) avec un zeste de Battlefield (2002) et un gameplay à la Counter strike (béta 1.0). Bref attention, le jeu nous promet d’envoyer du lourd.

Medal of Duty, oups Honor and Duty (décidément) nous propose un patch VR depuis le 20 février sur le store US nous permettant de jouer avec l’AIM Controller, ce qui semble plutôt intéressant nous qui souhaitons plus que jamais amortir notre joujou. Le jeu serait prévu pour l’Europe dans les semaines à venir. Mais des prévisions restent des prévisions.

Tenons nous là  le FPS VR du siècle digne de surpasser Farpoint ?

Menu et Interface d’Honor and Duty :

Le menu est simple et sans âme, d’entrée de jeu on le trouve assez moche (ce qui est plutôt représentatif du jeu en lui-même).

Pour utiliser le jeu en VR il vous faudra démarrer le PSVR et l’AIM controller avant de le lancer. Une fois dans le menu principal on choisira d’activer le mode VR un peu comme dans Dirt Rally ou RE7. Le casque sur la tête, le menu semble encore plus moche.

Bref il y a quelques options VR (bien cachées) dans lesquelles on peut choisir les rotations graduées ou fluides. On sent clairement que les menus n’ont pas été travaillés pour le mode VR. Les menus restent pratiquement les mêmes et ne sont pas très intuitifs. Mais est-ce bien là le plus important ?

Honor and Duty Arcade Edition

Le Scénario :

Comme dans les meilleurs jeux du genre, vous êtes un fier américain prompt à sauver les peuples oppressés par la tyrannie. Dans Honor and Duty il vous faudra vous défendre contre les méchants nazis durant la seconde guerre mondiale.

Je pense avoir fait le tour du scénario…

Le jeu est en fait un enchaînement de vagues d’ennemis dans plusieurs niveaux différents.

Plusieurs classes vous sont proposées :

  • Assaut
  • Médecin
  • Blindés (Heavy)
  • Ingénieurs

Seules les deux premières catégories sont accessibles au commencement du jeu, les autres seront à débloquer en jouant.

Il faudra dans la plupart des missions défendre votre base (ou vos bases) des attaques nazies. Plusieurs types d’ennemis viendront donc vous faire la misère en vous attaquant de tous les côtés et plus les vagues passent plus les ennemis sont nombreux et « variés ». Il y a 3 ou 4 skins de personnages différents pour les ennemis suivant leur classe, exactement les mêmes que ceux de notre camp, seuls les uniformes changent. Le Yin et le Yang !

Autant vous dire tout de suite que l’IA n’est pas fute-fute, sa faiblesse est comblée par un nombre conséquent d’ennemis dans les dernières vagues, qui ne rendra pas toujours la tache facile aux guerriers que vous êtes. A partir du deuxième niveau je commençais à sérieusement m’ennuyer tellement les missions sont répétitives et j’espérais la fin de celui-ci après chaque vague mais en vain. C’est pratiquement après une heure d’ennui mortel que je suis passé au niveau suivant…

Pour les fous de la gachettes, un mode multijoueur 5 vs 5 est proposé dans Honor and Duty ce qui est assez rare pour être souligné dans les jeux actuels sur PSVR. Un bon point donc.

Honor and Duty Arcade Edition

Le Gameplay :

Honor and Duty est jouable à la fois en version classique sur écran plat ou en version VR sur PSVR. Faisons un tour d’horizon des deux version.

  • Tour d’horizon du mode classique (sans casque) :

Le jeu en version classique propose un gameplay monstrueux, il est très difficile de viser en regardant dans la mire des armes, nous forçant à tirer au jugé (comme dans Counter mais sans la précision), le tout couplé à des déplacements catastrophiques (on dirait qu’il y a de la latence) fait qu’on arrive à mettre la moitié des balles à côté. Cela dit, un PM en mode rafale, passé les deux première cartouches, vous arrosez les alentours. Serions nous au plus près de la réalité ?

Le jeu devient donc vite difficile (alors qu’il ne l’est pas forcément), vu qu’on aura du mal à viser et se débarrasser de nos assaillants (qui spawn un peu de partout n’importe comment). A noter qu’il y a 4 niveaux de difficulté disponibles.

  • Tour d’horizon du mode VR :

La visée est-elle plus précise avec l’AIM ? Effectivement, le jeu est bien plus accessible avec l’AIM, les tirs sont plus précis et les déplacements moins laborieux. On est tout de même très loin de la précision légendaire de Farpoint.

Point choquant d’entrée de jeu : les armes paraissent énormes, il y a clairement un problème d’échelle et le premier fusil mitrailleur que je prends en main semble plus gros que mon personnage lui-même. Il y aurait pas un problème d’ego là ?

Par exemple, le couteau quand on le sélectionne est à un mètre en face de notre personnage, on dirait qu’il est « hanté » et qu’il flotte seul dans les airs… Je n’ai même pas tenté de l’utiliser sur un ennemi. Trop peur. Vous ai-je précisé que vous n’aviez pas de main ? C’est chose faite.

Le jeu a tout de même plus d’intérêt en mode VR et l’utilisation de notre cher AIM controller est LE point fort du jeu. Encore un bon point.

Les Graphismes :

Honor and Duty est un choc graphique. Je pense que concernant l’animation des personnages, le niveau est limite inférieur à ce qui se faisait  sur PS2. Les visages sont mal fait et sans expressions, les personnages sont cubiques et sans style.

Toutefois les graphismes ne sont touchés que par peu de flou et on a vu pire en terme d’aliasing. Mais rien de suffisant pour relever le niveau, ce n’est pas très beau et aucun décor ne sort du lot au fur et à mesure des niveaux. On alterne entre un nuancier de gris ou de marron. On remarquera le manque de textures au sol (en VR comme en non VR). Tout cela fait très Old School, un choix assumé ?

Sons et Bruitages, de quoi faire la différence ?

Je pense que j’aurais eu plus de frisson en utilisant un pistolet à billes tellement le bruit des armes manque de punch. On ne ressent rien quand on « frague » un ennemi, et vous aurez beau essayer la totalité de votre armurerie, rien n’y changera… Pas une arme ne rattrapera l’autre. La censure américaine sur les armes à feu serait-elle passée par là ?

Les musiques m’ont donné envie de pleurer au bout de la troisième vague tellement elles sont répétitives et ennuyeuses. Je me serais moins fait ” censure ” en restant bloqué dans un ascenseur avec la musique qu’on leur connait bien.

Mais là encore je me pose la question si ce n’est pas un choix délibéré de la part des développeurs. Lorsque je joue à Honor and Duty, les graphismes, l’ambiance sonore me donnent l’impression d’être devant une borne d’arcade.

Honor and Duty sur PSVR
Honor and Duty sur PSVR
Honor and Duty sur PSVR
Honor and Duty sur PSVR
Honor and Duty sur PSVR
Honor and Duty sur PSVR

Conclusion :

Rien ne parvient à briller dans Honor and Duty (à part l’originalité de son titre qui déchire) : scénario absent, graphismes peu attirants, bestiaire pas varié, bruitages en carton, missions solo répétitives. Je lis d’ici la déception dans vos yeux, ce jeu n’est donc pas encore le FPS VR que l’on attendait et sur lequel on se fera des parties endiablées. Le jeu semble pensé pour être un jeu principalement jouable en multi et ce malgré sa partie solo. Les graphismes et ambiances sonores semblent également être totalement assumées par les développeurs, il a un coté très Old School. La vision du jeu vu sous ce prisme est donc radicalement différente. Mais est-ce un choix judicieux de la part des développeurs, les ventes de celui-ci nous le diront.

Malgré cela, les développeurs ont bien intégré l’AIM controller au gameplay VR et ça marche plutôt bien de ce côté-là. Le jeu est d’ailleurs bien plus jouable en version VR qu’en écran plat. Ils ont au moins le mérite d’avoir converti leur bébé en réalité virtuelle contrairement à certains gros studios qui se reposent sur leurs lauriers (en même temps n’était-ce pas la meilleure solution pour essayer de vendre un peu leur jeu ?) Le jeu présente un bon ratio prix durée de vie (le jeu vaut 7 dollars sur le store US) et prévoit quelques heures de jeu (3-4 heures) rien que pour le solo.

Le très gros point fort d’Honor and Duty est qu’il est l’un des seuls FPS à sévir sur PSVR à proposer du 5 vs 5 en multijoueur. Malheureusement il est très difficile d’y rencontrer du monde. Le multi rajoutera de la durée au jeu.

Je vous laisse vous faire votre opinion avec la vidéo de Soluce PSVR ci-dessous, pour moi c’est tout vu.

L'avis de VR4player.fr
Test réalisé sur PS4 PRO
SCÉNARIO2
GRAPHISMES3
GAMEPLAY6
BANDE SON3
IMMERSION3
RATIO PRIX / DURÉE DE VIE4
Note des lecteurs0 Note0
Les plus
Un multi 5 vs 5
Compatible AIM
Durée
Les moins
Les Graphismes
Trop répétitif
Ambiance sonore
3.5