PlayStation VR : Hex Tunnel en test : la lumière au bout du tunnel ?

PlayStation VR : Hex Tunnel en test : la lumière au bout du tunnel ?

18 mars 2018 2 Par Laurent Ganne

Hex Tunnel fait partie du catalogue PlayStation VR depuis le 6 mars et mérite à ce titre de passer par la case test de VRplayer. Notre avis sans détour dans notre review :

Hex Tunnel est développé par les studios (accrochez-vous) Owlgorithm et est vendu moins de 5 euros sur le PlayStation Store depuis le 6 mars. Autant dire qu’on a affaire à un tout petit jeu VR, à petit prix, et inutile de dire que son test sera tout aussi mini. La description du jeu sur le Store résume assez sommairement le principe simple du jeu :

Entrez dans une autre dimension et maîtrisez les éléments pour devenir un être suprême. Avec arcade, chaos et modes ultra dans les étapes procédurales assure une expérience unique. Evitez toutes les surfaces et atteignez la sortie pour être victorieux.

Comprenez que vous allez vous retrouver dans différents tunnels liés aux éléments (eau, glace, feu, terre, vent) et devrez en voir le bout sans toucher ni la surface ni les éléments géométriques aléatoires qui s’y baladent. Ici, pas de pilotage au doigté de la manette ou au swing des PS-MOVE : tout se fait exclusivement à la visée du casque, comme dans VR-Luge de PlayStation VR Worlds par exemple. Jusque là, on se dit pourquoi pas, le concept est enfantin mais pourrait se révéler intéressant et trippant en réalité virtuelle. En tout cas, c’est ce que je me suis dit en essayant ce “nouveau” jeu VR au concept qui nous change des jeux d’horreur et des Wave Shooters.

Ce qui frappe d’entrée quand on rentre dans Hex Tunnel, c’est l’extrême sobriété pour être poli de l’enrobage du titre : pas de menu d’introduction ni de cinématique, on arrive directement et abruptement au menu de choix des niveaux et on est lancé aussi brutalement dans chaque tunnel à traverser. Habitué désormais à une certain finition des jeux PSVR, même des plus petits,  j’ai tout de suite constaté que Hex Tunnel souffre d’une réalisation générale catastrophique, à se demander si le jeu n’est pas le fruit de lignes de programmation lancées au hasard.

Les graphismes de Hex Tunnel, à la vue des screenshots et des vidéos, laissaient un vague espoir de traverser des mondes soit géométriques mais inspirés par les éléments : je m’attendais à des effets pyrotechniques déments, des astuces de jouabilité liés aux objets volants dans les tunnels, des bifurcations, … Au lieu de cela, on est bel et bien prisonnier d’un tunnel sans inspiration sans aucun effet graphique joli à regarder. Et ce n’est pas le flou total qui sauve les graphismes du jeu. Car oui, Hex Tunnel est hyper flou, un comble pour un jeu qui pousse si peu les capacités de la console.

Côté musiques, Hex Tunnel tend vers la techno des années 90 plutôt que vers les musiques Zen, ce qui peut amuser 5 minutes. Le jeu n’offre d’ailleurs aucun son d’ambiance autre que les musiques.

La jouabilité du titre, exclusivement au casque, ne sauve en rien le titre dont les tunnels se suivent et se ressemblent. Le tracking est heureusement exempt de défauts, ce qui aurait fini de l’enfoncer dans le cas contraire. A noter qu’il vaut mieux jouer assis que debout et que le torticolis vous guette au bout du tunnel.

Il n’empêche que Hex Tunnel fait définitivement et pour longtemps partie des pires jeux PlayStation VR qu’il m’ait été donné de jouer (et encore je l’ai payé ^^). Même vendu à si petit prix, le jeu n’en vaut vraiment pas la chandelle.

L'avis de VR4player.fr
Conclusion
Graphismes1
Musique et son2.5
Jouabilité2.5
Durée de vie3
Note des lecteurs0 Note0
Les plus
Vendu moins de 5 euros
Un concept simple paré pour la VR
Plusieurs challenges dont certains procéduraux
Les moins
C'est pas fou fou mais que c'est flou
Une réalisation d'un autre âge
un intérêt vidéoludique proche du néant
2

Autres articles qui peuvent vous intéresser :