PlayStation VR : Golem s’enlise jusqu’en 2019 sur PSVR

PlayStation VR : Golem s’enlise jusqu’en 2019 sur PSVR

19 décembre 2018 1 Par sylion

Alors qu’on approche dangereusement de la toute fin de l’année, le très lent Golem loupe une fois de plus sa fenêtre de sortie et apparaîtra (peut-être) enfin en 2019 …

L’arlésienne Golem, annoncée par son studio Highwire Games avant même le lancement du casque PlayStation VR, ne tiendra donc pas son ultime promesse d’arriver cette année dans le catalogue PSVR. Maintes fois repoussé, le titre avait pourtant fixé officiellement sa date de sortie sur le Store à la mi-mars 2018, un jour marqué d’une pierre noire puisque le jeu avait finalement été retardé pour “peu de temps” de source-même des développeurs. Hasard du calendrier, la petite souris MOSS avait montré son museau entretemps (le 27 février) et récolté des critiques dithyrambiques par la communauté VR. Le Golem, sans doute effrayé par le mulot, avait été “discrètement” reporté à une date ultérieure, afin de “sortir une expérience brillante qui rendrait fiers les développeurs” (voir notre article du 6 mars).

Nous avons de bonnes nouvelles et de mauvaises nouvelles.

Les mauvaises nouvelles sont … Nous allons retarder Golem un peu plus longtemps. Il n’y a pas de raison unique pour le retard, juste quelques petites choses qui, ensemble, en font la bonne chose pour le jeu et pour Highwire. Nous voulons sortir une expérience de réalité virtuelle époustouflante dont nous sommes fiers – il y a encore du travail de réglage et d’optimisation à faire – et nous sommes trop vieux pour un autre mort-né insensé.

Les bonnes nouvelles sont … nous allons retarder Golem un peu plus longtemps. Le jeu sortira bientôt et nous ne nous attendons pas à ce que le retard soit très long. En attendant, allez écouter le fantastique album de Marty, “Echoes of the First Dreamer”, ou jouez encore à Moss. Nous vous ferons savoir quand nous aurons une nouvelle date.” 

Après quelques mois de silence, le studio avait rassuré les fans de la première heure au courant du mois d’août en affirmant maintenir le lancement de leur jeu-phare sur PSVR en 2018. Et puis plus rien … (voir notre article du 1er septembre). Jusqu’à ce que roadtovr.com, décidément très attentif sur Golem, recontacte en cette fin d’année le studio pour en savoir davantage … ou pas :

“Les choses continuent encore. nous voulons que Golem soit le jeu que nous avons imaginé et nous prenons le temps dont nous avons besoin pour y arriver. Nous ne parlerons pas du moment de la publication tant que nous ne sommes pas absolument sûrs de cela cette fois-ci.”

Les reports, absences de date, flottements de sortie sont légion sur PlayStation VR, à cause des aléas des petits studios indépendants, ou du cahier des charges imposé par Sony, ou encore pour peaufiner son jeu et se démarquer (ce qu’on espère pour le Golem de Highwire Games). On pense dans ce sens à StarChild qui cultive le silence radio après avoir été exhibé en salon et en démo, Blood and Truth dont on soupçonne un développement assez houleux, bousculé par la vague Bravo Team notamment. On attend aussi toujours The Wizards prévu officiellement pour cette année. Et j’en passe … On parie cependant que ce mal sera pour le mieux et que les versions finales de tous ces jeux qui “tardent” à sortir” soient bien fignolés sur PlayStation VR !

En consolation, on obtient quand même une dernière info et pas des moindres de la part des développeurs sur Golem qui serait “plus proche de [quelque chose comme] Dark Souls en termes de structure. Pas de terrain dégagé ou de navigation totalement libre, mais un seul grand environnement interconnecté à explorer. ” Cette structure plus complexe à mettre en place en réalité virtuelle pourrait expliquer en partie le retard du jeu. Voilà déjà de quoi rassurer et ranimer la flamme des plus impatients …