PlayStation VR : EDEN Tomorrow, l’interview exclusive de Soulpix

PlayStation VR : EDEN Tomorrow, l’interview exclusive de Soulpix

15 janvier 2019 4 Par Laurent Ganne

VR4player.fr a été invité par Soulpix, l’équipe de développement de EDEN Tomorrow qui est proposé depuis aujourd’hui en démo gratuite sur le Store : l’occasion d’en savoir plus sur ce jeu d’exploration prometteur exclusif au PlayStation VR !

EDEN Tomorrow est disponible sur le Store en démo, le moment idéal pour interviewer l’équipe de développeurs !

En attendant notre reportage vidéo (tout en allemand, à traduire en français et en anglais), voici le résumé écrit (et en français !) de notre très chaleureuse entrevue dans les locaux de Soulpix à Hannovre, en compagnie de Frank Sennholz, directeur et 3D Designer, et Nils Dechenthin, Designer. Après une grosse heure de trajet, me voici déjà accueilli au pas de la porte alors que l’excitation pour les membres fondateurs de Soulpix est à son comble : au moment d’arriver, j’apprends en effet que la démo d’EDEN Tomorrow est disponible depuis une demi-heure à peine sur le Store australien ! Frank et Nils sont aux anges et pour l’occasion m’offrent quelques bières pour fêter l’évènement (l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération). Que voulez-vous, nous sommes en Allemagne et tout succès doit être célébré comme il se doit ! Et ce n’est pas tous les jours que son jeu, en gestation depuis presque 3 ans, leur “bébé” comme ils l’appellent, devient accessible au grand public via une démo !

Pas un moment à perdre ! On m’installe confortablement pour vivre littéralement la démo jouable depuis un kit de développement (identique à celle du Store) et me voici plongé pour la première fois dans ce jeu d’exploration qui, je l’avoue, me fascine depuis son annonce à la Paris Games Week de 2017. Bien entendu, vous pourrez le constater par vous-même en téléchargeant la démo et passer mes impressions pour aller directement au résumé de l’interview, mais je commencerai déjà par confirmer que, il n’y a pas à dire, EDEN Tomorrow offre de très beaux panoramas ! Le jeu est tout bonnement très joli et c’est sans parler des sons de haute qualité, musiques et doublages (uniquement en allemand et en anglais) qui accompagnent la vue dans le casque. Côté gameplay, nous sommes enfin rassurés grâce à cette démo qui offre plus de transparence : il s’agit purement d’un jeu d’aventure, linéaire soit, mais accentuant ses phases sur l’exploration via plusieurs gadgets (scans, vision nocturne, vagues de choc) et sur la résolution de petites énigmes.

Une des idées franchement originales de EDEN Tomorrow reste la dualité des personnages que l’on incarne, puisqu’on pourra à des endroits-clés passer du héros humain au petit robot baptisé Newton. Et là, les modes de locomotion et les capacités changent radicalement ! Alors que l’astronaute (complètement modélisé !) se traîne un peu (rassurez-vous, votre héros est blessé au début de l’aventure et pourra courir par la suite) et reste sur le terrain des vaches, Newton se déplace sans restriction dans tout l’espace en VR puisqu’il peut carrément voler ! Sensations grisantes assurées !

Pour finir, j’évoquerai pour une fois l’histoire d’EDEN Tomorrow qui a l’air vraiment intéressante et très mystérieuse ! On pourrait soupçonner une chaîne spatio-temporelle qui engendre les évènements dramatiques de l’aventure mais c’est sans doute bien plus compliqué que cela … A ce propos, j’ai pu constater quelques ressemblances avec Farpoint, absolument pas pour ce qui est du gameplay, mais pour le design SF inspiré, les paysages martiens et disons-le, une certaine élégance dans la narration.

Voilà pour mes premières impressions sur la démo d’EDEN Tomorrow essayée chez Soulpix, maintenant place à l’interview en bonne et due forme :

Parlez-nous de la génèse d’EDEN Tomorrow : comment passe-t-on d’une société spécialisée dans les effets spéciaux à un jeu vidéo en VR exclusif PlayStation ?

Frank : C’est vrai que nous avons travaillé dans les effets spéciaux pour plusieurs films pendant des années mais nous avons toujours adoré les jeux vidéos. Nous avons toujours joué sur PC et PlayStation, même en pause au travail, et en 2014, nous avons eu l’occasion de tester l’Oculus Rift DK1 et avons trouvé cela saisissant ! Quiconque a porté pour la première fois un casque VR sait de quoi je parle ! Cela m’a tant impressionné que je me suis tout de suite dit, sans savoir comment, qu’on devait à tout prix essayer de créer un jeu utilisant cette technologie. Relativement vite, nous avons pris contact au début avec Unity, avec qui nous n’avons pas été entièrement satisfait si bien que nous avons changé pour Unreal avec qui nous avons créé notre première version du jeu. Grâce à leur large réseau sur le net, nous avons alors reçu beaucoup de retours très positifs.

Tout simplement, pouvez-vous nous décrire le jeu EDEN Tomorrow ?

Frank : EDEN Tomorrow est un jeu très orienté vers la narration, un titre porté par son histoire, si bien que je ne peux pas en parler trop puisque l’un des principaux intérêts du jeu est de découvrir l’aventure. Mais en général, EDEN Tomorrow est un jeu classique d’action-aventure : tu atterris sur une planète inconnue, ou plutôt tu t’écrases sur une planète inconnue, tu ne sais pas qui tu es, pourquoi tu es ici ; au début tu dois même subvenir à tes besoins, tout en essayant de comprendre ce qui c’est passé. Tu es accompagné par un petit robot, un drone qui sert de compagnon, avec lequel tu peut switcher et que tu peux contrôler, pour avoir un meilleur aperçu de la situation. Ensuite commence véritablement l’histoire qui s’ouvre lentement au joueur. La trame de EDEN Tomorrow est le cœur du jeu et le twist final surprendra, je l’espère, beaucoup de joueurs !

Nils : Naturellement, la particularité en réalité virtuelle est qu’on peut tout observer, voir des endroits qui ne sont normalement pas accessibles dans un jeu classique, et avec le drone Newton, cela prend encore d’autres perspectives en hauteur puisqu’il peut voler : on peut aller à des endroits inaccessibles. En tant qu’humain, on reste sur le sol alors qu’avec Newton  on peut voler dans les airs, pour des sensations de grandeurs et de volumes exacerbées.

En plus des perspectives qui changent, cela signifie-t-il aussi que les protagonistes d’EDEN Tomorrow ont des compétences différentes ?

Frank : les deux personnages ont des compétences de base communes : le scan qui permet de décrypter l’environnement et la vison nocturne qui fait apparaître les objets utilisables par chacun. En tant qu’humain, tu auras plus la capacité de résoudre des énigmes ou d’entrer dans des systèmes informatiques, alors qu’avec Newton, tu auras la possibilité de voler, de découvrir des passages et en plus de lancer des vagues de choc. EDEN Tomorrow n’est pas un FPS, mais Newton peut utiliser ces vagues de choc notamment pour bouger des objets, et peut-être même contre des ennemis, sans pouvoir les tuer cependant. La clé du gameplay est justement cette combinaison entre les capacités des deux personnages qui permet d’avancer dans le jeu.

Nils : Plus tard dans le jeu, on pourra trouver des capsules de pure énergie qui augmenteront l’intensité des vagues de choc du drone, ce qui ouvrira davantage de lieux à découvrir. Si au début, on sera face à une “porte à ouvrir”, ce qu’on pourra tout de suite faire avec le robot, plus tard, certaines portes demanderont plus d’effort pour être enfin ouvertes, toujours en combinaison entre les deux héros.

Même si cela n’est pas forcément un défaut dans un jeu, est-ce que EDEN Tomorrow est un jeu linéaire ?

Frank : Oui, on peut le dire. Nous sommes une petite équipe si bien que nous ne pouvons pas développer un jeu immense en monde ouvert qui évolue tout seul. En revanche, nous avons concentré le développement du jeu sur ce que nous savons faire de mieux, notamment les animations et les moments cinématographiques. De façon un peu schématique, je trouve plus important et plus intéressant pour raconter une histoire de créer des moments intenses plutôt que de laisser errer le joueur où bon il veut, alors qu’il ne se passe pas grand chose. Alors oui, EDEN Tomorrow est bel et bien un jeu linéaire mais cela ne signifie pas pour autant que le jeu soit ennuyeux car il est très rythmé et chapitré.

Nils : Nous nous sommes dit : nous avons une vision, nous voulons à tout prix amener l’histoire d’un point A à un point B, ce qui n’était pas possible à faire autrement. Nous avons cependant intégré beaucoup de moments où le jeu invite de manière naturelle le joueur à regarder tel ou tel endroit, sans pour autant l’inciter explicitement à le faire.

EDEN Tomorrow est vraiment joli et son enrobage sonore n’est pas en reste. De votre “petite” équipe, qui a fait quoi ?

Frank : Si certains pourraient penser que nous sommes une équipe de 200 personnes, non ce n’est pas le cas. Mais nous n’avons pas développé le jeu qu’à deux seulement. Selon les périodes du développement du jeu, nous avons été plus ou moins nombreux, avec un pic à 5-6 personnes. Pendant les trois ans de développement du jeu, nous avons commencer à deux avec Nils : j’ai eu l’idée et en ai écrit les bases ; Nils, qui est un très bon dessinateur (NDLR je confirme !) a fait des concepts pour illustrer mes mots, et la première année, nous avons essayé de faire quelque chose qu’on puisse concrètement montrer aux gens. Puis, Christian, main programmer, nous a rejoint afin de créer un prototype du jeu à présenter aux investisseurs, ce qui a permis la deuxième année d’atteindre une équipe de 6 personnes dédiées à EDEN Tomorrow (programmeurs, animateurs, etc.). Enfin, avec cette base, nous avons continué le jeu à 3-4 développeurs pour finir de l’optimiser et de le beta tester.

Un mot sur le marché de la VR ? Le studio anglais Tribetoy (Bow to Blood) a déclaré qu’il est aujourd’hui impossible pour un studio indépendant de sortir un jeu VR rentable. Pouvez-vous nous donner votre analyse sur la VR à l’aube de 2019 ?

Frank : Je pense que le marché de la réalité virtuelle va constamment croître dans le futur. Au début, les petites expériences faisaient facilement tourner la tête en VR mais maintenant cela ne suffit plus. La VR est super mais les gens aujourd’hui veulent de véritables jeux. Des titres comme Resident Evil 7 ou Lone Echo arrivent maintenant mais cela prend du temps. Lire dans la presse que la réalité virtuelle est morte est une aberration ! Cette technologie est toute neuve et doit encore être maîtrisée, ce qui ne se fera pas tout de suite.

Nils : C’est lié au contenu et au hardware, et quand ce dernier sera assez puissant, le contenu pourra s’exprimer pleinement en VR. Les derniers jeux de la PS4 sont beaucoup plus impressionnants techniquement, tout évolue et quand le hardware et le contenu augmenteront, la croissance sera là pour la réalité virtuelle.

Frank : Pour nous, c’était très important de lancer une démo, afin que chacun puisse tester EDEN Tomorrow, sans dépenser le prix du jeu, et voir de lui-même s’il aime la jouabilité, le gameplay ou tout simplement si le jeu au final l’intéresse, ce qui est d’autant plus vrai avec un casque de réalité virtuelle. Toutes les démos qu’on avait avant dans les journaux me manquent et c’était notre volonté  que de lancer une démo pour montrer notre jeu tel qu’il est à tous les joueurs. Essayez Eden Tomorrow, téléchargez la démo gratuite, cela dure une petite demi-heure et vous verrez bien si cela vous donne du plaisir à jouer !

Plus précisément sur le jeu final en lui-même : avons-nous déjà une date de sortie, un prix, une durée de vie d’EDEN Tomorrow ?

Frank : Nous ne pouvons pas donner de date de lancement du jeu actuellement, et ce pour plusieurs raisons. Dans tous les cas, EDEN Tomorrow sortira pendant le premier trimestre 2019, ce qui n’est plus très loin maintenant. Nous ne pouvons pas non plus indiquer de prix de vente. Concernant la durée de vie par contre, en moyenne avec les dizaines de beta tests réalisés, EDEN Tomorrow se finit entre 4 et 5 heures. Il y a certains joueurs qui rushent les jeux, qui ne veulent pas collectionner les objets, ni lire ou écouter les dialogues, qui eux termineront le jeu en à peine plus de 4 heures. D’autres joueurs qui voudront tout trouver et voir, pourront compter sur 5 heures et plus.

Et après, avez-vous déjà des envies d’un EDEN 2 ?

Frank : Bien-sûr, nous adorerions faire un deuxième jeu avec l’univers d’EDEN Tomorrow, d’autant plus que nous avons maintenant le know-how et les outils. Après cette phase d’apprentissage, nous pourrions produire maintenant des jeux beaucoup plus vite. Définitivement, nous avons hâte de développer notre prochain jeu VR ! Avec notre premier jeu VR EDEN Tomorrow, nous sommes en tout cas déjà très satisfaits d’avoir pu concrétiser nos propres idées et de montrer notre bébé au public. Sony voulait très vite notre jeu comme exclusivité pour leur plateforme (on sait combien les exclusivités sont importantes pour les constructeurs de consoles) et je ne suis pas obligé de le dire, mais c’est vraiment un grand plaisir de travailler avec eux : non seulement pour le partenariat, mais aussi pour leurs retours précis sur le jeu, leur expertise et leurs nombreuses aides de toute sorte.

Merci pour cette agréable entrevue. Le mot de la fin ?

Frank : Maintenant que notre démo est sortie dans les Stores du monde entier, nous souhaitons simplement aux joueurs de s’amuser avec ! Essayez EDEN Tomorrow ! Nous avons vraiment bosser dur pendant 3 ans et nous sommes très contents et excités que les joueurs puissent l’essayer aujourd’hui gratuitement !