PlayStation VR : Catch and Release sur PSVR, test et interview exclusive

PlayStation VR : Catch and Release sur PSVR, test et interview exclusive

4 septembre 2018 0 Par sylion
Catch and Release, seul sur un lac et sur PSVR vr4player.fr

On vous propose aujourd’hui une ballade sur un lac avec Catch and Release en compagnie des développeurs du studio Metricminds : Catch and Release, le test ET l’interview exclusive vr4player.fr.

Avant le test, commençons par laisser la parole au studio allemand Metricminds à l’origine de Catch and Release qui a eu la gentillesse de répondre à quelques questions concernant leur jeu atypique et la VR en général :

Salut VR4Player !

Je suis Jonathan de AIG. J’ai développé le concept original de Catch and Release et travaillé sur le design du jeu.

Dis-nous en plus sur le studio Advanced Interactive Gaming? Votre crédo, vos membres, votre esprit, etc. ?
 
Advanced Interactive Gaming Ltd. is a video gaming company that facilitates game development and publishing through their extensive and well stablished connections with financiers, game developers and digital Publishers.
 
Advance Interactive Gaming Ltd. est une société de jeux vidéo qui facilite le développement et la publication de jeux grâce à ses relations étendues et bien établies avec des financiers, des développeurs de jeux et des éditeurs numériques.
 
Comment en êtes-vous venus à créer un jeu de pêche en réalité virtuelle ?
 
We were looking for a game that would have an overseeable scope and did something different than most other smaller VR titles out there. The idea was to not build another wave-based shooter or Survival shooter like so many other games that were coming out at the time but instead something nice and pleasant to spend time in.
 
Nous voulions faire un jeu qui aurait une autre perspective et ferait quelque chose de différent par rapport à la plupart des autres titres en réalité virtuelle plus petits. L’idée était de ne pas créer un Wave Shooter de plus ou un jeu de tir de survie comme tant d’autres jeux qui sortaient à l’époque, mais plutôt quelque chose d’agréable où passer du temps.
 
L’immersion ZEN est totale dans Catch and Release ! C’était votre ligne directrice de départ pour développer le jeu ?
 
Yes, this was always the idea. Offering a cool place to hang out and pass the time was always part of the concept. We’ve wanted to capture the feeling and atmosphere while fishing in a beautiful spot more than we wanted to make a true-to-life fishing simulation. We wanted to make sure that the environment is an interesting part of being in the game as well, and not just a boring backdrop. For that reason we’ve also added animals (during initial development but also as free content updates) that roam the shores and forest and give players something cool to see outside of the lake itself. This was also the reason for including the instant camera, that lets you take Polaroid-style pictures of the environment and animals.
 
Oui, c’était l’idée de départ. Offrir un endroit cool pour se décontracter et passer le temps a toujours fait partie du concept. Nous avons voulu saisir le sentiment et l’ambiance de la pêche dans un endroit magnifique, plutôt que de faire une simulation de pêche réaliste. Nous voulions nous assurer que l’environnement soit une partie intéressante du jeu, et pas seulement une toile de fond ennuyeuse. C’est pour cette raison que nous avons également ajouté des animaux (lors du développement initial, mais aussi des mises à jour gratuites du contenu) qui parcourent les rives et la forêt et donnent aux joueurs quelque chose de cool à voir en dehors du lac. C’était également la raison pour laquelle l’appareil-photo instantané a été ajouté, ce qui vous permet de prendre des photos de type Polaroid de l’environnement et des animaux.
 
Que penses-tu de la réalité virtuelle en général, ou en particulier sur le PlayStation VR ! C’est facile de développer sur cette plateforme ?
 
We are very excited for the possibilities of VR since it gives us the unique possibility to create authentic feeling experiences that might not be possible for people otherwise. We’ve had a few people approach us and tell us about how Catch and Release enables them to go fishing again like they did in their youth, or how a family member who can’t go on fishing trips anymore enjoys the game. That’s great to hear for us. As for PlayStation VR, the porting of the game was rather straightforward, though of course each platform has different challenges. We tried to build the game from the ground up with different platforms in mind and that helped us when it came to make sure the game is a good experience across PlayStation VR, Oculus Rift, HTC Vive and Windows Mixed Reality headsets.
 
Nous sommes très enthousiastes par les possibilités de la réalité virtuelle, car cela nous donne la possibilité unique de créer des expériences et des émotions authentiques qui ne seraient peut-être pas possibles sans pour les joueurs. Quelques personnes nous ont contacté et nous ont expliqué comment Catch and Release leur a permis de recommencer à pêcher comme ils le faisaient dans leur jeunesse, ou comment un membre de la famille qui ne peut plus aller pêcher apprécie le jeu. C’est super d’entendre cela pour nous. En ce qui concerne le PlayStation VR, le portage du jeu était assez simple, bien que chaque plateforme présente des défis différents. Nous avons essayé de construire le jeu à partir de zéro avec différentes platesformes en tête, ce qui nous a aidé à faire du jeu une expérience réussie sur les casques PlayStation VR, Oculus Rift, HTC Vive et Windows Mixed Reality.
 
Merci Jonathan !
Catch and Release sur PSVR vrplayer.fr

Passons maintenant concrètement au test de Catch and Release, le jeu de pêche le plus ZEN du catalogue PlayStation VR, ou bon allons-y carrément, même l’expérience la plus ZEN du catalogue PSVR tout court !

Catch and Release : ses graphismes

Commençons par un des sujets qui fait plaisir, à savoir des graphismes de Catch and Release, qui donnent envie de l’admirer de plus prêt. Les développeurs ont choisi d’offrir des panoramas au design épuré, exempt de textures brouillonnes, un peu dans la veine d’un autre jeu tout récent du catalogue PSVR; à savoir Bow to Blood. Au contraire de textures chargées qui fourmilleraient au loin et de détails à gogo qui picoteraient les yeux, Catch and Release privilégie plutôt un environnement simple mais efficace, particulièrement net sur le bateau : on distingue parfaitement ses rames, la longue canne à pêche, sa glacière remplie de sandwichs à croquer, celle derrière soi où ranger ses prises, ses appâts, et surtout sa cannette matinale qui attend d’être vidée.

Plus en retrait, les reflets de l’eau, les arbres et les montagnes demeurent ainsi clairs et nets, encore que certains passages chargés de roseaux ou de plus détails invitent à la fête un peu d’aliasing. Il n’en demeure pas moins que les graphismes de Catch and Release sont indéniablement l’un des points forts du jeu qui vont dans le sens de la zen-attitude recherchée, par leur confort visuel. Parfois, il ne sert à rien de trop détailler ses environnements, surtout en réalité virtuelle ….

Catch and Release sur PSVR vrplayer.fr

Catch and Release : l’ambiance sonore

L’ambiance sonore du titre est du même acabit, bien qu’un peu en retrait : les chansons trouvées sur sa radio sont excellentes et donnent la pêche, mais j’ai noté tout de même quelques lacunes et absences de sons pour certaines actions. On reste quand même sur la ligne désirée par Catch & Release qui préfère le calme à la saturation sonore. Au début, vos principales actions seront tout de même accompagnées de commentaires encourageants, malheureusement exclusivement en anglais. Et tant qu’on parle de sa localisation en français, sachez que certains sous-titres en français ont apparemment été oubliés et qu’il reste quelques indications dans la langue de Goethe, celle des développeurs allemands de Metricminds ; clairement ici un manque de finition, aussi bien sonore que pour les sous-titrages qu’on espère bientôt patché.

Catch and Release sur PSVR vrplayer.fr

Catch and Release : le gameplay

Savoir lancer correctement, se déplacer à coups de rames (c’est presque éreintant de parcourir le lac à la force de ses poignets !), choisir les objets autour de nous, etc. tout se fait tranquillement et instinctivement à l’aide des PS Moves qui répondent bien à l’appel. On dénote parfois de petits problèmes, comme l’impression de mouliner dans le vide, ou des difficultés à ouvrir la glacière placée derrière nous pour vendre nos poissons, mais à part ça, le gameplay reste très immersif et amusant : porter votre nouveau chapeau à la tête, feuilleter votre carnet qui se met à jour selon vos exploits de pêcheur, et surtout utiliser votre canne et ramer comme un forcené deviendront rapidement une seconde nature pour le pêcheur virtuel qui sommeille en vous. On est proche d’un Job Simulator dans l’interactivité proposée, simple, instinctive et immédiate. Et c’est justement ce qu’on demande dans Catch and Release, un moment de tranquillité sans prise de tête qui n’exige ni skill de mercenaire ni rapidité de frageur de DOOM VFR.

Catch and Release sur PSVR vrplayer.fr

Catch and Release : la durée de vie

Comme dit dans l’interview, Catch and Release n’est pas une simulation de pêche pure et dure ou au contraire arcade qui exige beaucoup du joueur en termes de skills : le jeu ou plutôt l’expérience zen demandera au contraire de la patience et de s’imprégner du concept de simple moment de plaisir, à son propre rythme. Bien entendu, si vous voulez trouver les meilleurs coins de pêche et dénicher les plus gros poissons rares, vous devrez approfondir le jeu mais vous pourrez aussi largement y trouver votre compte en barbotant au hasard sur le lac qui se laisse découvrir tranquillou.

Par contre, si vous cherchez une histoire, une courbe de progression régulière et des évènements tout le long de Catch and Release, vous pourriez être déçus. Prenez-le comme il est, c’est-à-dire une bulle d’air fraîche bienvenue dans ce monde VR de brutes. Le genre du jeu n’est donc pas à conseiller à tous et certains avides de challenges pourraient vite s’ennuyer s’ils ne captaient pas l’essence-même du jeu. Le jeu recèle par contre de trophées et de secrets à découvrir par soi-même …

Catch and Release sur PSVR vrplayer.fr

 

Conclusion 

Amoureux du calme, de la nature et de la pêche en particulier, ou de signe Poissons tout simplement,  Catch and Release est un titre à part dans le catalogue PSVR, apparemment sans but précis, autre que de vous plonger sur son lac épuré qui cache quand même quelques trésors enfouis que les plus curieux et les plus patients sauront découvrir. 

Ne vous attendez pas à un jeu d’aventure scripté à mort, Catch and Release n’a d’autre ambition que de vous dépayser en ami parmi tous les titres d’action qui pullulent et parfois même nous stressent en réalité virtuelle (comme le Grand Blanc de PlayStation VR Worlds et les araignées de Farpoint). Si vous adhérez au concept et voulez faire une pause entre deux séries de frags, Catch & Release est le titre Zen d’excellence du PlayStation VR, sinon passez votre chemin au risque de vous endormir pour de bon sur votre barque et dans le casque. 

 

Avis de vr4player.fr
Test réalisé sur PS4 Pro
Gameplay6
Graphismes6.5
Sons6.5
Immersion7
durée de vie6
Note des lecteurs1 Note10
Les plus
Une véritable bulle d'air Zen
des graphismes épurés mais au design inspiré
L'immersion qui donne l'impression d'être seul sur un lac
Les moins
Finalement peu de choses trépidantes à faire
quelques soucis de finition (sons. sous-titres)
Tracking au casque et aux Move non exempts de défauts
6