in

PlayStation VR : Blood and Truth, notre verdict sur PSVR ? TEST

Blood and Truth TEST PlayStation VR PSVR VR4Player

Ça y est Blood and Truth est enfin disponible. Le jeu complet tiré de l’expérience VR The London Heist de la compil PlayStation VR Worlds a su se faire attendre et pour cause, le développeur du titre n’est autre que London Studio de Sony. Je suppose qu’un grand nombre des joueurs PlayStation VR l’ont déjà pré-commandé mais certains d’entre vous attendent également d’avoir les premiers retours sur le jeu avant de passer à la caisse.
VR4player vous propose donc de décortiquer Blood and Truth sans aucun spoil sur le scénario mais en vous en montrant quand même un minimum pour vous donner une idée précise du jeu.

Blood and Truth TEST PlayStation VR PSVR VR4Player
Blood and Truth TEST PlayStation VR PSVR VR4Player

Le Scénario de Blood and Truth

Mon papa, ma maman, mon petit frère et ma petite sœur sont des gangsters !

Dans Blood and Truth, vous incarnez un militaire des forces spéciales d’élite de 32 ans du nom de Ryan Marks. On ne peut pas dire que vous êtes un enfant de cœur et toute votre famille, très fortunée, trempe dans le grand banditisme depuis de nombreuses années. Suite à la mort “inattendue” de votre gangster de père, vous regagnez votre terre londonienne natale pour y retrouver votre famille, votre frère, votre sœur et votre mère. Les retrouvailles seront brèves. Vous êtes dérangé par l’arrivée des deux frères Anthony et Kitch Sharp qui sont d’implacables barrons de la pègre. Vous les connaissez déjà mais c’est la première fois que ces frères s’en prennent à de si forts partis. Ils sont accompagnés d’une mystérieuse femme sur-entraînée, Amanda Kincaide surnommée Kayla qui semble être bien plus importante qu’un simple Lieutenant…
Comme dans The London Heist, Blood and truth va alterner entre missions et scènes interrogatoires avec un vétéran de la Delta Force et agent de la CIA, l’agent Carson, qui enquête sur les liens entre le terrorisme international et le crime organisé. Carson veut se servir de vous pour élucider une conspiration bien plus grande…

Bon le décor est planté. Chaque mission sera précédée d’un épisode scénarisé qui vous fera avancer dans l’histoire du jeu. Le scénario de Blood and Truth n’est pas un modèle de créativité, il ne remportera pas d’oscar mais il remplit correctement son rôle. Celui d’introduire chaque mission et de vous emmener petit à petit à des découvertes intéressantes.

Blood and Truth TEST PlayStation VR PSVR VR4Player

Le Gameplay

Pour commencer, il est important de s’attarder sur les options du jeu. Blood and Truth est compatible avec la DualShock 4 et les PS Move et nous vous conseillons vivement de faire le jeu avec les PS Move pour une bien meilleure immersion. Petit détail à signaler, si vous lancez le jeu en appuyant sur croix avec la Dualshock, le jeu se jouera à la Dualshock et il vous faudra le relancer pour passer aux PS Move. Le menu Option vous propose de changer les différents réglages audio, changer la taille ou la langue des sous-titres, d’activer ou de désactiver l’option ”confort” du mode VR si vous êtes sujet au Motion sickness et enfin de re-calibrer votre casque et vos PS Move.
Le Gameplay de Blood and Truth ne correspond clairement pas à un standard du jeu VR en 2019. Vous le savez peut-être déjà, Blood and Truth n’a pas de déplacements libres et vous allez devoir avancer d’un point à un autre en Point and click. Chaque déplacement d’un point à un autre est une cinématique. London Studio ont toutefois évité l’effet déroutant de Bravo Team de Supermassive Games et vous ne sortirez pas de votre corps durant les déplacements. Ça fonctionne donc relativement bien ! Vous allez donc avancer dans le jeu d’un point à un autre avec peu d’options possibles pour faire demi-tour durant toute l’aventure. Ce choix pour le moins étrange pour un jeu de 2019 en fin de gen du PlayStation VR a certainement du être pris pour proposer des graphismes de meilleurs qualités, et ce que l’on ajoute aux graphismes (souvenez vous de Bravo Team, de Déraciné ou de Moss) on le perd en Gameplay !
Les phases de combat sont relativement précises. Globalement, les PS Move dépassés font le job. Le choix d’avoir choisi un déplacement en Point and click diminue sensiblement la durée du titre car vous n’allez pas devoir chercher durant des heures un code pour ouvrir une porte ou un document top secret… il sera devant vous et vous n’aurez plus qu’à le prendre.

Pour le reste vous êtes donc clairement au beau milieu d’un wave shooter scénarisé dans lequel vous allez devoir abattre un à un tous vos ennemis. Les phases d’actions sont cependant alternées par des phases d’infiltration, de crochetages de serrures et de rails shooter en voiture. On met le doigt ici sur un deuxième point faible du jeu. L’IA des ennemis est plutôt mauvaise ! Il vous sera par exemple possible de tuer au pistolet silencieux un ennemi sans que son coéquipier, qui est à 2 mètres, ne s’en rende compte. Vous pourrez également faire un bruit de malade à la Kalachnikov dans une pièce sans faire bouger d’un yota les gardes de l’autre côté d’une vitre. On joue le jeu au début, on se cache, on fait semblant de prendre un risque puis on commence à s’apercevoir qu’on ne craint pas grand chose finalement et on finit par utiliser les failles de l’IA pour avancer dans le titre sans trop de craintes. On ne prend plus le soin de se cacher, de toute façon les ennemis avec un QI de bulot ne vont pas nous voir même si on est planté devant eux …

Blood and Truth TEST PlayStation VR PSVR VR4Player
Blood and Truth TEST PlayStation VR PSVR VR4Player

Vous aurez à votre disposition plusieurs armes comme des pistolets silencieux, des pistolets mitrailleurs, des fusils d’assaut ou même un lance grenade. Vous allez avancer dans le jeu en ramassant, tout le long de votre parcours, des munitions mais on touche là encore à un nouveau point faible du jeu, sa facilité déconcertante. Blood and Truth propose deux modes de difficulté, le mode cinématique qui correspond à un mode facile et le mode normal. Nous avons terminé le jeu en mode normal sans jamais être à court de munitions ou de seulement craindre le risque de l’être… Vous videz vos chargeurs comme un véritable bourrin avec une très forte impression d’avoir des munitions illimitées. London Studio ont d’ailleurs prévenu que l’on aurait droit prochainement à un mode plus difficile, ce qui est une très bonne chose pour la rejouabilité ! La seule difficulté que vous allez peut être rencontrer (au début) sera de prendre le coup de main pour recharger rapidement vos deux armes en pleine action. Cela va peut être vous jouer des tours mais ne vous inquiétez pas sur ce point, vous allez vite comprendre le bon mouvement pour ne pas vous faire plomber !

Il vous sera également possible de jeter des grenades, pour les dégoupiller, vous pourrez utiliser vos dents si vous avez une arme dans chaque main. Vous pourrez également tirer sur les grenades en plein vol si l’on vous en jette une.

Vous allez retrouver des petits éléments qui ont fait le charme de The London Heist, comme par exemple la possibilité de fumer un cigare. Le jeu utilise le micro de votre PlayStation VR pour détecter quand vous soufflez et ainsi faire sortir de la fumée de votre bouche en VR. Des petits détails qui font toujours très bonne impression !

En bon agent secret, vous allez devoir vous infiltrer dans des bâtiments et forcer plusieurs systèmes de sécurité, forcer quelques serrures en les crochetant. Il ne faut pas s’attendre ici à du Puzzle Game et des énigmes grandissantes, l’ouverture des serrures se fera souvent de la même façon et vous serez particulièrement assisté pour ne jamais vous tromper. À la longue ça devient répétitif.

Votre aventure sera parsemée de découverte de plusieurs trophées en tous genres ainsi que des cibles blanches bien camouflées à shooter pour débloquer des étoiles. Ces étoiles vous permettront de modifier et d’améliorer vos armes dans votre planque. Vous pourrez par exemple les repeindre, leur ajouter quelques options comme un silencieux, un viseurs ou même une visée laser si vous avez plus de 90 étoiles… Votre planque intègre également un stand de tir pour tester votre nouvel arsenal !

Globalement, le Gameplay est clairement pensé comme un jeu non punitif, facile d’accès pour le plus grand nombre. Il est même trop facile. Il pourra séduire les joueurs qui ne supportent pas perdre mais va également frustrer ceux qui recherche un minimum de challenge.

Blood and Truth TEST PlayStation VR PSVR VR4Player
Blood and Truth TEST PlayStation VR PSVR VR4Player

C’est beau, c’est net, c’est travaillé mais …

Le parti pris des déplacements en Point and Click permet clairement d’augmenter la qualité globale des graphismes. Le titre ne souffre pas de gros aliasing qui va vous picoter sur la rétine. Il est particulièrement net sur PS4 Pro et globalement, les graphismes font leur boulot sans toutefois atteindre des sommets sur PlayStation VR. Certaines zones peuvent parfois sembler très vides, on est par exemple très loin du niveau de finition de Déraciné mais ces phases de graphismes allégés sont souvent liées à des scènes d’action plutôt intense avec un mouvement rapide alors au final, il faut vraiment s’y arrêter pour s’en rendre compte. Certaines textures auraient mérité d’être un peu plus travaillées mais on chipote un peu sur ce point, il faut bien admettre que Blood and Truth est loin d’être moche. Les graphismes ne seront pas un frein à l’immersion dans l’aventure et c’est là tout ce que l’on demande à un jeu VR. L’ambiance est au rendez-vous, les éclairages fonctionnent bien. On ne peut que saluer sa netteté sur PS4 Pro.

Blood and Truth TEST PlayStation VR PSVR VR4Player

Bande son : Un sans faute

L’ambiance sonore générale est un point fort de Blood and Truth. Le Sound Design est préparé aux petits oignons. Il n’y a pas un moment dans le jeu où l’on se dit que le son choisi pour telle ou telle action fait tâche. Le bruit des armes est réaliste. Le son spatialisé peut vous faire entendre le sifflement des balles qui vous frôlent. Si vous êtes un heureux possesseur d’un SubPac, on vous conseil vivement de faire le jeu avec, la puissance des explosions et de vos armes n’en seront que décuplées.

La musique est elle aussi un élément primordial d’une aventure réussie. Là encore, Blood and Truth est particulièrement efficace. Vous allez jouer à James Bond en alternant des phases d’actions avec des musiques rythmées et des phases plus tendues lors de vos infiltrations. L’ambiance sonore et musicale de Blood and Truth est clairement de haut niveau.

Autre point positif, Le jeu est intégralement traduit en français, c’est rare sur PlayStation VR et ça va faire plaisir à de nombreux joueurs PSVR qui ne maîtrisent pas la langue de Shakespeare !

Blood and Truth TEST PlayStation VR PSVR VR4Player
Blood and Truth TEST PlayStation VR PSVR VR4Player
Blood and Truth TEST PlayStation VR PSVR VR4Player

L’Immersion dans Blood and truth

Si vous cherchez un jeu d’action pas trop difficile ni punitif mais que vous souhaitez simplement vous retrouver dans la peau de Jason Bourne ou de James bond alors Blood and Truth est un très bon choix ! Avec un Subpac, l’immersion dans le jeu atteint un échelon supplémentaire. La bande son est excellente. Les graphismes sont au dessus de la moyenne. Il manque cependant au jeu un réel défi. L’intelligence artificielle est plutôt inexistante et vous allez très vite comprendre que même en mission d’infiltration vous pouvez faire le vacarme que vous voulez sans éveiller aucun soupçon… L’immersion en prend un coup à ce niveau-là et c’est bien dommage. Vous allez enchaîner les 19 missions du jeu d’une manière un peu répétitive : Phase scénaristique avec l’agent Carson, mission d’infiltration (qui tourne mal), wave shooter ou vous dégommez tout ce qui bouge, puis rail shooter et enfin un joli saut de l’ange pour clôturer la mission en beauté.
Mais malgré plusieurs défauts, Blood and Truth reste incroyablement efficace et sait alterner les phases d’actions de combat au sol et d’autres en voitures, c’était l’un des points forts de The London Heist. London Studio ont su garder les éléments que l’on avait adoré dans la démo de PlayStation VR Worlds pour notre plus grand bonheur !

Blood and Truth TEST PlayStation VR PSVR VR4Player

Rejouabilité

Pour le moment, le titre n’est clairement pas un modèle de rejouabilité. Le niveau normal étant plutôt facile, vous n’allez pas essayer le mode Cinématique encore plus facile. Il ne vous reste alors plus qu’à partir à la conquête des trophées et des étoiles du jeu. Là encore, le déblocage des 90 étoiles pour obtenir la visée laser ne vous servira pas à grand chose car vous finirez le titre les doigts dans le nez sans avoir vraiment besoin d’améliorer vos armes. Après votre premier passage, une chose est sure, vous allez avoir envie d’y retourner mais il ne faut pas se mentir, le troisième passage deviendra moins croustillant…
Il est par contre important de signaler que du nouveau contenu est prévu, notamment des défis supplémentaires qui arriveront prochainement. Pour le moment, vous n’aurez accès qu’à 5 défis contre la montre avec différentes armes.

Le point négatif de la rejouabilité sera corrigé dès qu’un vrai mode normal fera son apparition dans Blood and Truth. Des modes difficiles et hardcore seraient également les bienvenus. Le titre a été pensé pour plaire au plus grand nombre mais du coup, sa facilité vient compromettre sa note de rejouabilité.

Blood and Truth TEST PlayStation VR PSVR VR4Player
Blood and Truth TEST PlayStation VR PSVR VR4Player
Blood and Truth TEST PlayStation VR PSVR VR4Player

Rapport Qualité / Prix / Durée

Blood and Truth est proposé au prix de 39,99€. Si vous prenez votre temps en avançant normalement dans le jeu, il vous faudra environ 5 ou 6H pour totalement terminer l’aventure, ce qui correspond à la durée approximative de Moss qui est au prix de 29,99 euros. Le Bluray d’un film de 2H00 récent tourne autour de 20 euros… On est donc sur ce ratio avec Blood and Truth. Ça n’est pas formidable, ça aurait pu être amélioré avec des déplacements libres rendant les phases de recherches plus difficiles… Ça n’est pas non plus une arnaque vu la qualité globale du titre. Certains vont se jeter dessus Day One, d’autres vont attendre une baisse de prix.
Sans vous spoiler, on peut vous dire que la fin du jeu ouvre sur une suite, c’est une bonne nouvelle en soit mais cela veut aussi dire que certains vont peut être être frustrés à ce prix de ne pas avoir droit à une fin nette et sans bavure… On est plus ici sur une fin digne de la fin de saison d’une série qui se termine sur des questions et là on se dit devant le générique : il va falloir attendre encore combien de temps pour avoir la suite ?

Blood and Truth TEST PlayStation VR PSVR VR4Player
Blood and Truth TEST PlayStation VR PSVR VR4Player

CONCLUSION

Blood and Truth était attendu comme le Messi et suite aux mois de vaches maigres dans le catalogue PSVR, on ne peut qu’être enthousiaste de son arrivée. Le jeu est plutôt joli, très net sur PS4 Pro et ne souffre pas d’un aliasing trop violent. La bande son et les bruitages sont de haute voltige. L’intelligence artificielle fait ici plutôt défaut. Les ennemis sont scriptés à souhait, aveugles et sourds et il va falloir retrouver une âme d’enfant pour vous imaginer des situations risquées… On va clairement regretter les déplacements libres surtout en 2019. A qui la faute ? Toujours aux PS Move ! Le fait d’avoir une arme dans chaque main permet difficilement de gérer les déplacements en même temps. C’est clairement sur ce type de jeu que le 3dRudder prendrait tout son sens, il libérerait la fonction de motricité des jambes (et autoriserait les déplacements libres) tout en conservant la liberté de tir et de visé des deux bras ! Blood and Truth aurait pu être inoubliable si il était sorti en 2016, mais depuis, de l’eau a coulé sous les ponts. Quelques défauts viennent ternir sa note finale sans toutefois en faire un jeu moyen. Car oui, Blood and truth reste un excellent jeu qui saura satisfaire un grand nombre de joueurs malgré un rapport qualité / Prix / durée de vie discutable. On est dans la peau d’un agent secret en mission dans une histoire qui tient la route. Les fans d’aventure, d’action et d’espionnage vont être comblés par le titre de London Studio c’est certain. Si vous avez adoré The London Heist, on vous le dit clairement, vous ne serez pas déçus. On vous prévient juste par contre qu’il ne va pas falloir non plus être trop exigent… Un aventure à l’AIM Controller en déplacements libres à la Farpoint aurait été à notre goût bien plus immersive. Des mises à jours sont encore possibles pour en faire un incontournable du catalogue PSVR, à commencer par plusieurs niveaux de difficulté qui pourrait augmenter sensiblement la rejouabilité. Globalement, Blood and Truth mérite sa place dans votre bibliothèque PSVR malgré des défauts évidents. Cela fait juste rager de voir que le titre est proche du but mais n’arrive pas à l’excellence !

Le jeu de London Studio aurait pu venir toucher les 9/10 mais globalement, il perd des points pour de multiples raisons comme l’IA, sa durée, son mode de déplacement, sa facilité et sa rejouabilité limitée.

L'avis de VR4Player
Test réalisé sur PS4 PRO
Scénario
7.5
Gameplay
7.5
Graphisme
8.5
Bande son
9
Immersion
7
Rejouabilité
6
Rapport Qualité / Prix / Durée
7
VOTRE NOTE, VOTRE TEST !3 Notes
6.4
Les plus
Excellent rythme général, un jeu d'action intense
Graphismes et netteté de l'image sur PS4 PRO
Une bande son aux petits oignons
Le jeu est intégralement en français
Les moins
Les déplacements en Point and Click
Une intelligence artificielle ridicule
Pas de vrai niveau normal, le jeu est très facile
Durée de 5/6 Heures mais avec pas mal de blabla ...
Une fin qui peut décevoir surtout au prix du jeu...
7.5

Article de Laurent Ganne

Passionné depuis tout petit par les nouvelles technologies (Oui, je sais c'est original !). Je suis graphiste de profession et spécialisé dans tout ce qui touche à l'image (3D, Web, Vidéo, PAO, Animation, Illustration, logo etc ...) et l'un de mes hobbies (qq j'ai le temps) c'est les jeux vidéos ! (Oh! Ça aussi c'est original !)

Commentaires

Votre avis sur cet article ?

7 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. Une note un peu dur considérant que le jeu a toujours été annoncé comme un rail shooter. D’un coté, Farpoint permettait certe un déplacement libre, mais il ne servait pas a grande puisqu’il s’agissait d’avancer de facon tres linéaire en ligne droite dans un décor plutôt vide et redondant. Quand je vois des posseseurs du PSVR qui place encore Rush of blood dans leur top 5, on peut facilement penser que Blood and truth va énormément plaire et peut-être faire vendre des casques

  2. Salut Tblay, dans le cas de Blood and Truth, le problème qui s’est posé était de savoir justement sur quels points le jeu perdait des points et ça n’est pas lié qu’au fait qu’il soit en Point and Click mais ça y contribue.

    Comme tout bon jeu VR, le plus important reste l’immersion, avoir l’impression d’y être. Le point and click était presque obligatoire pour Blood and Truth car c’était un Shooter à deux armes… Il était pratiquement impossible de se déplacer dans le jeu en visant et tirant en même temps avec une arme dans chaque main (comme dans Space Junckies) avec les PS Move et sans sticks analogiques. Farpoint a beau être linéaire, il utilise les déplacements libres et cela aurait pu sensiblement augmenter la durée de vie de Blood and Truth car on aurait pu chercher un bon moment des éléments dans une pièce (le code d’une porte par exemple) plutôt que de ne l’avoir sous le nez à chaque fois… On aurait pu également faire demi-tout dans les combats… mais la note de 7,5/10 de Blood and Truth n’est pas que lié aux déplacements libres.

    L’autre point à prendre en compte est que le jeu arrive en 2019. Si il était sorti en 2016, il aurait certainement un 9/10, voir même plus. Si Batman Arkham sortait aujourd’hui, il n’aurait certainement pas un 7 ou un 8/10… Entre temps, les standards ont évolué (surtout sur une technologie naissante), il y a eu Resident Evil 7, Moss, Astro Bot et d’autres … On sait aujourd’hui ce que le casque est capable de fournir comme expérience.

    L’IA des ennemis est un gros point faible de Blood and Truth… On a pas besoin de se cacher en fait … car ils ne nous voient pas. Dans la scène du casino, je suis passé plusieurs fois devant le nez d’un gardien… bin rien … On peut même tirer sur les lustres juste au dessus de leur tête et ils ne bronchent pas … On peut tuer un ennemi à côté d’un autre sans que le deuxième ne bouge … Au début du jeu, j’étais à fond à me planquer et à avancer stratégiquement pour ne pas me faire repérer… quand j’ai compris que je pouvais arriver avec une trompette dans la pièce sans éveiller aucun soupçon… j’ai alors perdu un peu d’immersion …

    Blood and Truth est vendu 39,99€ pour une expérience de moins de 5H00. (Chronomètre en main, j’ai terminé le jeu en mode normal en 4H44 et en prenant mon temps).. Là aussi il perd des points car à ce prix, Astro bot propose entre 10 et 12H de jeu….

    !!! SPOIL !!!! Blood and Truth définit dès le début de son scénario des objectifs à atteindre. On sait très bien que l’ennemi à abattre sera Kayla… et la fin se termine comme dans une série, rendez-vous dans le prochain épisode ! On n’atteint pas nos objectifs… !!! SPOIL !!!
    J’aurai préféré en finir avec Kayla et découvrir que ce n’était qu’un pion et qu’il y avait un super méchant de plus derrière cette organisation ouvrant sur un second épisode… (On sait dès le début que les frères Sharp ne sont que des guignols et que le véritable ennemi est au dessus)

    Le dernier point qui fait baisser la note et le niveau de difficulté du titre. Le mode normal de Blood and Truth est plutôt facile. On a beau récupérer des munitions, a aucun moment dans le jeu on se retrouve à se demander si on aura suffisamment de munitions, on a aucun crainte d’en manquer… Le jeu se termine sans trop de résistance et cela n’arrange pas le fait qu’il est déjà court… Un mode Difficile aurait été le bienvenu. Il va arriver, il a été annoncé mais dans ce cas, il ne faut pas donne rde note à un jeu qui n’est pas terminé … Après les 4H44 de jeu, on se pose la question de la rejouabilité … ce mode était indispensable au lancement. À la fin d’Astrobot (après qq même 8H00 de jeu, on a encore des tas de défis à résoudre).. Là.. on se dit qu’on va boucler les 5 contre la montre rapido … refaire le jeu une fois ou deux et après ?

    Avec tous ces points soulevés, le jeu reste sur une note de 7,5/10, ce qui est loin d’être mauvais mais je ne peut pas dire que le jeu mérite un 8,5 ou 9/10 car dans ce cas, combien aura le jeu qui résoudra tous ces problèmes ? 12/10 ?

    La VR est une nouvelle technologie et la notation varie doucement avec une offre de plus en plus pointue. Les jeux VR d’octobre 2016 n’aurait certainement pas la même note aujourd’hui. Les standards sont posés à chaque sorti. Si Blood and Truth mérite un 9/10, alors dans ce cas, pourquoi Bravo Team s’est fait lyncher avec plus de 100 tests et une moyenne de 5/10 ? Il aurait peut-être mérité une moyenne de 6 ou 6,5 dans ce cas …

    Bref, c’est pas simple. Je me suis posé beaucoup de questions sur Blood and Truth (sans parler que certains ont des soucis de tracking)… La presse est unanime une moyenne de 8,3/10 sur VRGameCritic (Finalement on est que 0,8 point en dessous). On ne lui a pas mis un 5/10 ! ^^ Le fait d’avoir traversé une période de plusieurs mois de vaches maigres en sorties VR de qualité explique peut être cette Hype et je suis le premier à être hypé par Blood and Truth mais avec un peu de recul … aurait-il eu 8,3 de moyenne si il était sorti en même temps que Astro Bot ou Resident Evil 7 ? Je veux dire qu’on est tellement content de voir enfin arriver un bon jeu que l’on s’emballe peut être un peu …

    Quoi qu’il en soit, on est en train de discuter autour d’une différence de 0,5 point sur une note ! ^^alors je suis pas trop inquiet …

  3. Je suis d’accord qu’avec des vrais manettes, le jeu aurait été pensé autrement et se rapprocherait de Defector prévu sur Oculus. Les développeurs doivent compenser avec des moves préhistoriques. C’est vrai que pour des habituer de la VR depuis 2016, Blood est en retard sur son temps, mais reprend au mieu les vieilles mecaniques. Je pense qu’il va justement convaincre les 50 millions de joueurs PS4 qui n’ont même jamais testé une fois le PSVR car on ne peut pas avoir meilleur entré en matière. Je n’ai qu’une heure de jouer pour le moment et je prend beaucoup de plaisir, par contre je reproche une chose….trop de cinematiques

  4. Je rejoins l’avis de mes VDD, un jeu certe beau, immersif et très plaisant à jouer mais… beaucoup trop court ( 3/4h de gameplay à tout casser on en voudrait au moins le double), beaucoup trop de blabla (et Dieu sait comment c’est inconfortable en VR), une rejouabilité plus que limitée malgré les mini jeux dispensables. Dommage, on était pas loin de la pépite, aussitôt terminé aussitôt revendu.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

luna

PlayStation VR : Luna en approche sur PSVR …

Beat Saber DLC

PlayStation VR : le prochain DLC de BEAT SABER daté