dans

PlayStation VR : Battlewake sur PSVR, on l’a testé en mer

Battlewake, vous connaissez, le dernier né de la famille Survios bien connue pour ses jeux VR à succès tels que Raw Data ; Sprint Vector ; Electronauts ; CREED: Rise to Glory. Battlewake est le dernier venu, disponible sur les casques PlayStation VR et PCVR depuis le 10 septembre dans le monde entier enfin presque puisque nous autres européens avons dû patienter  jusqu’au 19 septembre pour pouvoir nous y essayer, la faute à une obscure raison restée “secrète”. Battlewake est proposé au prix de 29€99 et nous plonge dans l’univers de la piraterie. Alors, moussaillon, de la partie ou pas ? Voyons ça ensemble.

Scénario de Battlewake : 

 

Ce que nous pouvons remarquer avec le studio Survios c’est qu’ils n’ont pas pour habitude de rester les deux pieds dans le même sabot, tous leurs jeux ont un style, un univers et un gameplay propre, c’est un peu leur marque de fabrique, cette faculté de se renouveler sans cesse. Battlewake ne fait pas exception puisqu’il nous propose quelque chose de nouveau sur PSVR ( mais aussi Steam et Oculus ) : des combats navales en solo et surtout en multijoueur.

L’histoire principale nous met dans la peau de quatre seigneurs pirates où l’énonciation même de leur nom peut faire trembler le monde : Diego le pirate en quête de gloire, Rev et son animal de compagnie le kraken, Calavera le pirate mort vivant et Zhang, la gardienne du royaume de Jade. Comme bien souvent ces quatre larrons peuvent pas se blairer et cherchent à mettre le grappin sur le trône de Shambhalla. Beaucoup de dialogues avant, pendant et après les combats mais comme trop souvent : tout est en anglais et pas de sous titre français. Ces quatre personnages sont déblocables uniquement dans la partie solo, cinq missions par boss soit un total de 20 missions pour ce qui servira plus de tutoriel que de réelle histoire tant le jeu est tourné vers le multi.

BattleWake Survios VR4Player PSVR PlayStation VR
Battlewake - PSVR - TEST - VR4player.fr
Battlewake - PSVR - TEST - VR4player.fr

Gameplay Abouti :

 

Les principes du gameplay de Battlewake sont simples, chaque navire est équipé de tourelles avant, de canons sur les flans et de barils sur la poupe pour éviter de se faire coller au train. Le jeu est jouable aussi bien avec la DualShock 4 qu’avec les PS move. Chacun de nos quatre seigneurs de guerre est doté d’une attaque spéciale qui peut prendre différentes formes : boost ; attaque de zone, et surtout une attaque de la mort (ultime) à même de mettre tout le monde d’accord. Par exemple, lancer gentiment son kraken ou sa tornade au beau milieu d’un regroupement de navires fera le travail mais surtout apporte un sentiment de puissance totale, quel pied. Pour manoeuvrer notre navire, faire des virements de bord rapides une ancre à tirer de chaque coté de notre perso nous sert de frein à main. Ça m’a un peu fait penser au système d’aérofrein de WipeOut. Pour ce qui est d’avancer, on ne s’en occupe pas, le bateau le fait tout seul, prenant toujours le vent arrière. Cette impossibilité de ne pas pouvoir gérer son allure est regrettable mais en revanche, d’avoir toujours une vitesse constante nous permet de nous prendre de grosses vagues plein fer, nous procurant de bonnes sensations et dans le feu de l’action, ça fonctionne !

Les contrôles comme vu plus haut, se font au choix, soit à la Dualshock 4, soit aux PS move.

À la manette DualShock 4 on se sert du stick de gauche pour tourner la barre, du stick droit pour la rotation de notre personnage, on vise avec le gyroscope de la manette et pan on crache le feu ! Un seul bouton pour lancer les attaques spéciales. Vous voyez c’est très simple mais du coup on perd en immersion.

Avec les PS move, c’est pas la même histoire. Là, l’immersion d’être un capitaine au long court, pirate de surcroit, prend tout son sens. Il faudra donner des grands coups de barre à roue, viser avec les mains pour balancer des boulets, choper son attaque ultime pour la balancer sur les ennemis, tout ça en agrippant son ancre et faire une manœuvre pour esquiver une attaque pendant que ça tangue. Vous l’aurez compris, c’est BEAUCOUP mieux. On est à fond dedans et les sensations de jeu sont décuplées. Par contre ça mouline des bras et il vaut mieux avoir de l’espace autour de soi pour rien péter.

À noter qu’avec sa sortie européenne, pas mal de bugs présents sur la version US (si vous avez suivi d’autres avis) ont été fixés comme : correction du problème qui pouvait empêcher l’affichage des parchemins de mission de la campagne, amélioration du décalage du pointeur de l’interface utilisateur pour tous les formats de contrôleurs, correction d’un problème qui empêchait les hôtes d’accéder au menu Warchest pendant le matchmaking et bien d’autres encore.

Graphismes :

 

Niveau graphique ça tient bien la barre, surtout le rendu de l’eau. Survios fournit là un beau travail. Comme bien souvent sur PSVR, c’est épuré mais du coup ça reste assez propre et c’est bien là ce que l’on souhaite. Seulement quatre environnement sont disponibles mais tous sont soumis aux changements météos, de la colométrie mais aussi du jour ou de la nuit.  En fonction de ce panel de variations super stylées, notre ambiance évoluera et pourquoi pas pourra jouer sur votre humeur. Tout ça donne des panoramas vraiment jolis avec de beaux effets de lumière. Les effets sur les attaques sont aussi impressionnants et on peut saluer la direction artistique générale du titre qui est loin de faire pitié, les navires et les différents protagonistes ont vraiment la classe. Perso j’ai juste eu du mal avec les bateaux ennemis qui sortent de l’eau comme par enchantement, mais finalement c’est plutôt un détail.

BattleWake Survios VR4Player PSVR PlayStation VR

Bande Son et Rejouabilité :

 

Niveau musique la plupart du temps , bah y’en a pas, vous vous retrouverez comme Passi et Calogero, seul face à la mer… Ça manque un peu de finition à ce niveau là, c’est dommage car l’immersion en prend un coup ou aurait pu être encore meilleure. Comme à leur habitude, Survios n’ont pas doublé ni sous-titré en français le jeu. Alors ok, même si ça renforce un peu l’ambiance sonore d’entendre les persos se vanner en V.O, il n’y a pas de quoi s’attarder sur ça.

Battlewake se joue en solo ou en multi apportant du contenu sympa au titre qui donne envie de s’y accrocher :

Le solo comme vu plus haut c’est une partie narrative composée de 5 missions par personnage soit 20 en tout avec parfois plusieurs objectifs comme envoyer par le fond une armée de navire, faire une course de vitesse, détruire ou défendre des forts ou encore vaincre un bon gros boss. Ces missions demandent de l’attention car il y’aura beaucoup de sorts de zone à esquiver sur l’eau, parfois trop mais ces sorts ont vocation à vous obliger de veiller à tout, tout en maitrisant  bien votre vaisseau de guerre comme tout bon capitaine sait le faire. Même si les missions sont assez répétitives, elles permettent de découvrir chaque personnage, chaque navire et d’en apprécier toutes les petites différences subtiles qui les caractérisent. Diego sera plus dans la vitesse, Rev plus offensif et Calavera plus dans la défense par exemple. Une autre partie dite Warface enchaînera plusieurs missions aléatoires, avec chasse aux galions remplis de butin, vagues d’ennemis à tuer ou attaque de boss. À la fin de chaque map, de l’XP à gagner et des bonus sont au rendez-vous pour avancer plus loin. C’est une sorte de mode rogue like simple et pas prise de tête.

Le multi quant à lui est complet, on  y retrouve le mode narratif jouable en coop à deux, le mode Warface avec les même objectifs qu’en solo mais jouable jusqu’à 4, et enfin de mode “plunder” qui est un mode death match, chacun pour soi et jusqu’à 10 joueurs. C’est bien bourrin, il y a des bonus disséminés un peu partout sur la map et c’est fun. Bref, de quoi s’en mettre de l’XP pleins les fouilles et d’atteindre le niveau 20 sur chaque perso mais aussi d’upgrader ses navires. Mais pour ça il faut trouver du monde sur les serveurs, lors du lancement du titre le 10 septembre il y avait du monde mais dernièrement c’est moins le cas et il m’a été difficile de trouver des compagnons de guerre. Le multi c’est bien mais c’est à double tranchant cette histoire, notamment pour les jeux VR en multi. Beaucoup ce sont cassés les dents.

Battlewake - PSVR - TEST - VR4player.fr
Battlewake - PSVR - TEST - VR4player.fr

CONCLUSION :

Battlewake vendu 29,99€  sur le PlaySation store est donc un jeu innovant avec un gros potentiel sur PSVR parce que les jeux de navires, ça court pas les océans sur PSVR (Bow to Blood s’en rapproche). Il se prend bien en main même s’il reste plus intéressant à jouer avec les PS move qu’avec la DualShock 4. Le titre est plutôt joli, mention spéciale au rendu de l’eau. Il offre de bonnes sensations de jeu même s’il peut paraitre un peu répétitif et un chouillat léger en contenu. L’immersion est au rendez-vous. En revanche, son manque de musiques promptes à mettre du baume au coeur à tous bons marins fait grandement défaut, un comble pour un jeu de pirates. Survios n’ont pas pour habitude de laisser tomber leurs jeux suite à leur lancement, de nouveaux patchs devraient apporter certaines modifications et nouveautés.

L'avis de VR4Player
Test réalisé sur PS4
Scénario
5
Gameplay
8
Graphismes
8
Bande Son
4
Immersion
8
Rejouabilité
8
Ratio Prix/Durée
7
Note des lecteurs0 Note
0
Les plus
Les commandes aux PS move
Un jeu de pirate à la direction artistique stylée
Plutôt joli avec une bonne ambiance
Des parties multijoueur funs en coop ou en deathmatch
De bonnes sensations de navigation
Les options de confort
Les moins
Tout en anglais
Un peu répétitif par moment
L'absence de musiques
Un peu léger en contenu
7.5

Article de Sei

Ça fait plus de 25 ans que j'ai découvert les jeux vidéo. Je n'arrive toujours pas à décrocher et c'est pas la Réalité Virtuelle qui va arranger les choses 😉

Commentaires

Qu'en pensez-vous ?

Commentaires

Laisser un commentaire
  1. L’absence de musique est un bug, apres avoir vu qu’il annoncait la sortie d’un soundtrack sur les musiques du jeux, j’ai écris a Survios pour savoir de quelle musique ils parlaient et ils m’ont confirmé qu’un patch arriverait sous peu. A ce demander comment les testeurs ont pu passé a coté de l’audio

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chargement…

0
State Of Play Septembre 2019 PlayStation VR PSVR VR4Player

PlayStation VR : Les nouveautés PSVR annoncées durant le State of Play

The Room VR A Dark Matter -PSVR -VR4player.fr

PlayStation VR : The Room VR a Dark Matter prévu sur PSVR