Arizona Sunshine, Bienvenue à ZombieLand ! PlayStation VR [TEST]

Arizona Sunshine, Bienvenue à ZombieLand ! PlayStation VR [TEST]

31 octobre 2019 1 Par spanks

Partagez nos articles !

Arizona Sunshine est le premier jeu développé par Vertigo Games, il est sorti pour la première fois sur Steam le 14 décembre 2016 et est arrivé sur PlayStation VR (PSVR) le 27 juin 2017. Il est actuellement disponible au tarif de 19,99€. Pas mal de DLC payants sont venus renforcer l’histoire d’Arizona Sunshine depuis sa sortie permettant au titre de rester dans le coup.

Arizona Sunshine fait parti des pionniers des FPS VR : il propose une campagne jouable en coopération à deux joueurs, 3 niveaux de survies jouables jusqu’à 4 joueurs, des zombies à perte de vue et tout ceci dans l’ambiance aride de l’Arizona. Celui-ci a une très bonne réputation auprès des joueurs VR à travers le monde.

Alors, fait-il parti des indispensables du PSVR ?

Arizona Sunshine sur PSVR
Arizona Sunshine sur PSVR

Scénario :

Le scénario est digne des grands films de série B (ou Z) des années 80. Le jeu entièrement traduit dans notre langue (voix et écrits) ne se prend pas du tout au sérieux en nous proposant un doublage français loufoque (mais assez drôle si on saisit le troisième degré). Le protagoniste, comme dans tous bons films de zombie tentera de trouver des alliés ou des secours pour survivre à cette chaude apocalypse. Il surnommera dès le début du jeu les zombies les “Freds” ou “Freddy”. Nous évoluerons donc avec ce personnage (qui semble parfois avoir perdu la tête) pendant quelques heures à la recherche d’un quelconque espoir pour survivre en faisant face au danger grâce aux différentes armes à feu proposées (le jeu nous offre un large choix d’armes).

Gameplay :

Le jeu fait fort et nous propose l’utilisation des trois types de contrôleurs : La Dualshock 4, les PS moves ou l’Aim controller.

L’Aim controller est certainement le contrôleur le plus appréciable. Lors de la sortie du jeu sur PSVR, les développeurs ont même proposé un mode deux mains complètement adapté pour celui-ci (avec les armes qui vont avec ). A noter que celui-ci est sorti il y a à peine quelques jours sur Steam.

Les déplacements sont faciles, quelque soit le type choisi (libres ou téléportation) et les visées sont super précises avec un système de mire à la farpoint.
Quelques interactions sont proposées en jeu comme ramasser ses munitions, des grenades, à manger pour retrouver de la santé ainsi que quelques objets que l’on pourra jeter sur les ennemis (pour le fun car cela n’a pas grand intérêt de jeter une balle de tennis sur un zombie). Rien de bien sensationnel.

Comme dans tout bon jeu de Zombie, le plus judicieux sera de viser les têtes si l’on veut se dépêtrer plus rapidement des hordes de Fred.

Arizona Sunshine sur PSVR

Graphismes :

Le jeu n’est pas moche, mais fait tout de même preuve de quelques faiblesses d’animation (surtout celle de nos coéquipiers en coopération) et l’aliasing est aussi pas mal au rendez vous.

Même si le jeu se passe tout en Arizona et que les décors restent durant toute l’aventure sensiblement répétitifs, certains passages sauront faire la différence comme le passage dans les mines (un passage mythique de Arizona Sunshine) ou seule la lumière de votre lampe torche pourra vous sauver.

Le son :

Le bruitage des armes reste bien correct et les zombies qui grognent sauront bien mettre la pression malgré leur lenteur. Certaines musiques, notamment celles proposées dans le mode survie font leur petit effet et collent bien avec le genre de jeu.

Dans l’ensemble le boulot des développeurs côté son et musique est très correct et sauront vous garder dans l’ambiance. Il ne faut pas oublier l’apport des doublages français, qui malgré leur manque de sérieux(carrément voulu et assumé par les développeurs), est un plus indéniable. On se surprend finalement à bien se marrer.

Conclusion :

Arizona Sunshine est l’ancêtre des FPS en réalité virtuelle (malgré son jeune age), il aura su montrer et prouver aux développeurs et aux joueurs, le potentiel de ce type de jeux en VR. On pourrait pourtant dire que le jeu a déjà bien vieilli mais qu’il n’en reste pas moins indispensable surtout si l’on possède l’AIM controller.

Le fait de pouvoir jouer en coopération avec ses amis est également à prendre en compte, un gros plus pour les joueurs ayant quelques potes avec qui en profiter. S’il ne brille pas par sa réalisation en générale, il le fera par son ambiance, son contenu et à sa rejouablité d’autant que des DLC supplémentaires ont été ajouté depuis la sortie initiale du titre.

Même si Arizona Sunshine est peut être actuellement vendu un peu cher malgré son ancienneté, nous vous conseillerons tout de même de franchir le pas (si cela n’est pas déjà fait), lors des prochaines promotions faite sur le store. Et ainsi de pouvoir profiter du DLC bien sombre Dead man que les développeurs proposant 1h à 1h30 de campagne en plus (oui oui vous avez bien lu le prix). Il s’agit-là d’une préquelle au jeu ou dernièrement de The Damned DLC. Ces derniers sont payants.

Pour ma part, je dirais qu’il s’agit bien là d’un indispensable du catalogue PlayStation VR.

Avis de VR4player.fr
Test réalisé sur PS4 PRO
Scénario7.5
Gameplay8
Graphismes7
Bande Son7.5
Immersion7.5
Rejouabilité8
Ratio Prix/Durée7
Note des lecteurs0 Note0
Les plus
Jouable avec les trois types de contrôleurs
La visée avec l'Aim controller
Tout en français
La coopération
Les moins
Des interactions limitées
Un peu cher
Attention au motion Sickness
7.5

Partagez nos articles !