PlayStation 5 PS5, que nous apprend la vidéo TearDown de Sony ?

PlayStation 5 PS5, que nous apprend la vidéo TearDown de Sony ?

8 octobre 2020 6 Par Laurent Ganne

Partagez nos articles !

Sony et PlayStation dévoilent au compte gouttes sa future PS5 alors que les pré-commandes sont déjà lancées. Le PlayStation Blog a officiellement publié une vidéo “PlayStation 5 TearDown” nous présentant le démontage intégral de cette “bête de course”. Il n’était pas utile de revenir, dans cet article, sur les points que l’on connaissait déjà. Nous vous en avions longuement parlé dans notre article et notre vidéo “PS5, PlayStation 5 : Une vidéo de 20 minutes pour tout comprendre” en avril dernier.

Pour rappelle, le CPU de la PS5 est un AMD 8 cœurs /16 Threads Ryzen ZEN 2 à 3,5 Ghz avec SMT. Son GPU dispose d’une puissance de 10.3 TFLOPS avec 36 unités de calcul à 2,23 GHz RDNA 2 personnalisé (fréquence variable). Cette fréquence de 2,23 Ghz, c’est tout simplement du jamais vu, même sur PC ! Mais doit-on pour autant parler d’Overclockage ?

L’overclocking est une manipulation ayant pour but d’augmenter la fréquence du signal d’horloge d’un processeur au-delà de la fréquence nominale d’origine afin d’augmenter sa performance. La production de chaleur étant liée au carré de sa fréquence, il chauffera aussi davantage, ce qui imposera un type de refroidissement adapté. Nous pouvons donc parler d’Overclocking sur un processeur commercialisé à 1,7 Ghz que l’on BOOST à 2,1 Ghz. Dans le cas de la PS5, son GPU est cadencé à 2,23 Ghz. Hors, il semblerait bien que la future RX 6900 XT d’AMD (NAVI 21), gravée en 7nm proposera une fréquence usine de 2,2 Ghz elle aussi… et 16 Go de GDDR6 également… Tout cela est donc bien relatif !

Mieux vaut nous concentrer sur le reste de la vidéo …  Vous pouvez la visionner ci-dessous (Elle dispose de sous-titres en français à activer dans les préférences de Youtube).

La connectique de la PS5

D’un point de vue Connectiques, la PlayStation 5 propose 1 port USB 2 (Hi-Speed USB) d’un débit de 480 Mb/s en façade. Un choix étonnant sachant que les dernières versions d’USB supportent les anciennes… cette prise pourra au mieux servir à brancher un volant ou un autre accessoire ! L’autre prise en façade est un port USB-C 3.2 de 10 Gb/s comparable à un USB 3.2 Gen 2 et non pas “SuperSpeed USB 20 Gbps 2X2″… A titre indicatif, le câble USB-C Oculus Link du Quest 2 (d’une définition globale de 3664 x 1920 pixels) n’autorise un débit USB-C 3.2 GEN 1 que de 5Gb/s.

La Xbox Series X n’offre qu’une seule et unique prise USB 3.2 GEN 1 (5Gb/s) en façade. Cela semble indiquer, par contre, qu’on est pas prêt de voir de la VR haut de gamme sur Series X. Cela serait possible en branchant des éléments à l’arrière de la console, sur les 2 autres prises USB 3.2 GEN 1 (5Gb/s), mais si l’option VR avait été prise en compte dans le cahier des charges, la console aurait été pensée autrement, avec une prise USB 3.2 GEN 2 de 10 Gb/s en façade et une autre pour un accessoire comme l’Hotas ou un Volant par exemple…).

À l’arrière de la console, nous pouvons retrouver 2 prises USB 3.2 GEN 2 à 10 Gb/s. Soit autant de prises USB qu’une PS4 PRO ! Il faut toutefois noter que le port USB propriétaire Sony de la PS4 qui était utilisé par la PlayStation 4 Caméra n’est plus présent ! Cela peut être gênant car cela veut dire que la caméra PS5 va utiliser un port USB sur PS5 ! Pour le moment, Sony n’a donné aucune information concernant la compatibilité de la PS5 Caméra avec le PSVR et ses accessoires. Les joueurs PSVR auront donc besoin de leur PS4 caméra qu’ils brancheront donc sur un des deux ports USB 3.2 à l’arrière de la machine via un adaptateur fourni. Mais le boitier de calcul du processeur externe du PSVR a également besoin d’un port USB ! Nous sommes donc ici face à une énigme !

On peut imaginer un joueur PS5 qui a acheté la PS5 et la PS5 caméra. Il n’aura alors plus qu’un port USB de libre à l’arrière de sa console. Si effectivement cette PS5 caméra n’est pas compatible avec le PSVR (On en doute fortement), il est donc fort probable que l’adaptateur offert par Sony aux joueurs PSVR soit en réalité un switch en deux prises (Afin d’éviter des branchements disgracieux en façade). L’USB 3.2 GEN 2 à l’arrière ayant un débit de 10 gb/s, il peut facilement être séparé en deux USB 3.2 GEN 1 à 5gb/s, soit un USB pour le boitier de calcul et un autre USB “Propriétaire Sony” pour la caméra PS4. Le plus simple serait cependant que la caméra PS5 soit compatible PSVR, on aurait ainsi 1 USB pour le boitier de calcul du PSVR et un autre pour la caméra mais plus rien de disponible en port USB à l’arrière de la console ensuite !

Pour ce qui est du reste, une prise Ethernet pour la connexion, une prise HDMI pour le son et l’image et enfin la fiche d’alimentation viennent compléter les connectiques arrières. On pourra noter la non présence d’une sortie optique, ce qui pourra ennuyer quelques utilisateurs qui ont encore un ampli branché sur ce type de prise !

PS5 PlayStation 5 TearDown Analyse VR4Player
PS5 PlayStation 5 TearDown Analyse VR4Player
PS5 PlayStation 5 TearDown Analyse VR4Player

Ce qu’il faut retenir : 

Les prises en façade pratique pour la VR ! Pas de sortie Optique. Une PS5 Caméra compatible PSVR ? 

Le socle de la PlayStation 5

Comme nous vous l’avions suggéré dans notre vidéo sur l’analyse fonctionnelle de la Xbox Series X et de la PlayStation 5, le socle de la PS5 sera donc solidement vissé à la console pour lui permettre de tenir à la verticale. La vis utilisée est une grosse vis à tête plate, ce qui est une bonne chose car un cruciforme ici aurait été improductif. Une pièce de monnaie devrait suffire pour la démonter.

Pour passer en position horizontale, c’est une bonne nouvelle, le flanc blanc de la PS5 n’est pas perforé ! On peut y ranger la grosse vis pour ne pas la perdre et fermer le compartiment en le faisant pivoter pour que ce socle soit prêt pour mettre la console en mode horizontal. Le socle est alors clipsé par l’arrière sur la console !

Xbox UK ont immédiatement réagi sur leur page Twitter en précisant que la Xbox Series X n’aurait pas besoin de tout ça pour la mettre en position horizontale. Ils ont voulu ré-itérer ici, l’intervention de Adam Boyes et Shuhei Yoshida en 2013, dans leur vidéo “Comment échanger un jeu PS4” , devenue célèbre. C’est à la fois pas très créatif pour l’image de Xbox UK alors que la page Twitter Xbox officielle affichait 4 jours avant “Make Love, Not console Wars ! “  mais il est également possible que les personnes au marketing se soient fait rentrer dedans par les ingénieurs également. En effet, la Xbox Series X était présentée, en photo, à l’horizontal, avec le lecteur HD Bluray en haut. Hors ce n’est pas la meilleure configuration pour le refroidissement de la Series X ! L’extraction se faisant naturellement par le haut, il est ici rejeté sur la droite… de plus le Heat Sink interne dans cette configuration se retrouve en dessous de la console !  Si les joueurs prennent l’habitude de la voir ainsi et en plus la déposent dans un meuble, il y a un risque de surchauffe. On vous avez expliqué tout cela dans notre analyse fonctionnelle. Il est d’ailleurs bien précisé sur le site Xbox officiel les lignes suivantes :

  • Assurez-vous que l’espace autour de la console est dégagé. Ne placez pas d’autres objets sur, sous ou à proximité immédiate de la console. Par exemple, ne placez pas d’objet sur la partie supérieure de la console. Cela peut bloquer ses ouvertures d’aération et peut provoquer une surchauffe.

PS5 PlayStation 5 TearDown Analyse VR4Player
PS5 PlayStation 5 TearDown Analyse VR4Player
PS5 PlayStation 5 TearDown Analyse VR4Player

Ce qu’il faut retenir : 

Le socle de la PS5 est cette fois livré avec la console (Contrairement à celui de la PS4). La console PS5 n’est pas perforée sur sa tranche. Le ventilation est adaptée aussi bien en mode horizontal que vertical. 

La personnalisation des machines

Il est intéressant de remarquer que les deux coques blanches de la PlayStation 5 ne sont pas vissées mais juste clipsées. Cela pourrait sembler anodin mais ne l’est, en réalité, pas du tout !  En effet, les consoles PS4 collector sont très demandées mais sont un réel problème au niveau de leur production car elles engorgent les chaînes d’assemblage. Hors ce choix est plus que judicieux car il sera possible aujourd’hui de ne commander que les coques personnalisées pour complètement customiser votre PS5 ! On ne sait pas encore si les leds présentes sur la PS5 offriront la possibilité de changer de couleur comme sur la DualSense, mais si c’est le cas, cela viendra renforcer encore la customisation de la machine ! On vous rappelle que les japonais sont très friands de ce type de tunning.

Enfin, d’autres entreprises privées vont bientôt pouvoir proposer leurs propres coques, ce qui aidera à développer une gamme bien plus qu’étendue et un choix varié sur la question de la personnalisation de nos PlayStation 5 !

PS5 PlayStation 5 TearDown Analyse VR4Player

Ce qu’il faut retenir : 

La PS5 sera complètement personnalisable, à faible coût, grâce à ses carters déclipsables. L’offre devrait être importante et variée ! 

PS5 : Un système de refroidissement de compétition !

Ce n’est plus un secret pour personne, la PS4 PRO était un véritable four ! Un réacteur d’avion de chasse de type rafale dans votre salon ! (Bon j’exagère un petit peu quand même, c’est plus proche d’un aspirateur ! ). Pour infos, j’ai remplacé la pâte thermique de ma PS4 PRO disposée à la va vite en série et depuis, ma console ne fait plus de bruit (Disposition de la pâte en croix) ! 

C’est pour cette raison que Mark Cerny et toute l’équipe d’ingénieurs chez Sony voulaient absolument éviter ce problème pour la PS5 ! Et on peut vous dire que le refroidissement de cette PlayStation 5 est un véritable kit de compétition !

Elle est déjà équipée d’un très gros ventilateur bi-directionnelle d’une taille de 120 mm de diamètre pour 45 mm de hauteur. L’air chaud sera donc expulsé des deux côtés de la console via ses ouvertures tout le tour de la console !

L’autre point important est la taille énorme du Heat Sink, le radiateur ou système de refroidissement de la machine. Sony aurait très bien pu faire le choix d’une chambre à vapeur, plus petite et moins chère à fabriquer mais ils ont préféré un système bien plus imposant. Cela explique aussi la taille de la console ! Elle est équipé d’un énorme radiateur en aluminium divisé en deux zones traversées par pas moins de 7 caloducs en cuivre. Sony ne propose pas ici de refroidir que l’APU mais la disposition du Heat Sink va servir également à refroidir le SSD intégré, les différentes puces supplémentaires mais aussi le SSD additionnel interne NVMe !

Pour finir d’enfoncer le clou, l’APU n’utilisera plus de pâte thermique pour dissiper la chaleur mais du métal liquide ! Il s’agit ici d’un mélange de plusieurs métaux à base de gallium, d’indium et d’etain. Ces trois métaux sont anti-corrosifs et sont relativement stables dans l’air et l’eau. Il faut toutefois préciser que le gallium attaque violemment l’aluminium (Il le fait fondre!). Sony précise de ne pas démonter sa PS5. La raison de cette mise en garde est certainement que si une petite goutte de gallium tombe sur la carte mère, votre carte est morte, les composants en aluminium n’y résisteront pas !   D’un point de vue des performances, le métal liquide n’aura pas tendance à durcir (Si il est bien isolé de l’oxygène) comme peut le faire la pâte thermique avec le temps. Le métal liquide conduit presque parfaitement la chaleur et le courant. Un peu comme un métal contre métal. De ce fait on peut constater des baisses de température allant jusqu’à 5/10°C de moins sur un APU par rapport au même processeur, à même température ambiante avec de la pâte thermique… 5°C, cela peut faire gagner 24 MHz sur la fréquence de base d’une carte graphique… En d’autres termes, c’est la Rolls !

Ce qu’il faut retenir : 

Pas d’inquiétudes ! La PS5 ne chauffera pas et sera silencieuse !  

Le Super SSD de la PlayStation 5

Le SSD de la PlayStation 5 n’est pas un disque dur comme on pourrait l’imaginer. Il fait partie intégrante de la carte mère de la PS5 et il est de ce fait complètement optimisé avec l’ensemble de la machine ! Ce disque dur “Magique” se compose de 7 puces. 6 puces mémoire de … 135,5 Go ??? WTF ? On peut imaginer des puces de 160 Go qui seraient volontairement bridées par Sony pour limiter la chauffe, ou 5 puces pour le stockage et une puce pour le système ? Une mémoire Flash supplémentaire pour le système ?  Quoi qu’il en soit la capacité du disque interne est de 825 Go au total avec ces 6 puces et une dernière puce Flash SSD Controller supplémentaire va remplir le rôle de chef d’orchestre pour la gestion des données. Pour plus d’information à ce sujet, nous vous renvoyons à notre vidéo du 7 avril 2020 (Réalisée avec Yohann) : “PlayStation 5 : Une vidéo de 20 minutes pour tout comprendre.

Si la carte mère ne propose pas de mémoire supplémentaire pour le système ou si l’intégralité des 160 Go de chaque Puce du SSD ne sont pas utilisées, alors cela veut dire que le système d’exploitation va utiliser une partie de ces “super” 825 Go pour fonctionner, et donc que la capacité de stockage de la PS5 ne sera pas de 825 Go mais plus située entre 600 et 650 Go en réalité ! Il faut toutefois préciser que les jeux PS5 devraient être en théorie moins volumineux du fait qu’ils n’intègreront pas d’assets à répétition (Les lampadaires et les poubelles de Spiderman).

Autre point à préciser. La mémoire SSD NVMe additionnelle sera cette fois complètement additionnée aux 825Go de stockage interne. En effet, la PS4 avait été lancée avec 500 Go de disque. Mais en achetant un nouveau disque de 2To, on perdait alors les 500 Go d’origine. Cette action n’offrait que 1,5 To supplémentaire au final.

Ce qu’il faut retenir de ce Super SSD, c’est qu’il n’est pas à comparer à un disque SSD standard sur PC. Il dispose de 6 canaux de sortie là ou un SSD traditionnel n’en a que 2. Plus concrètement, certaines opérations ne seront plus calculées par le GPU mais directement stockées sur le SSD. En temps normal (Sur un PC classique) 30% de la puissance d’un GPU est utilisée dans la compression et la décompression des données (Textures, Asset etc…). Si on stock ces données sur le SSD, on allège le GPU considérablement ! La PlayStation 5 n’a, dans ces conditions, plus besoin de plus de puissance car des calculs seront évités… Le débit brut de ce disque est de 5,5 Go/s et peut aller jusqu’à 8-9 Go/s compressé avec bloc de décompression matériel… De plus, il dispose d’un cache DRAM, ce qui offre de nombreux avantages supplémentaires à ce SSD (En lecture et écriture). Le SSD de la Series X n’en a pas.

L’autre point à souligner sur ce système, c’est qu’il ne faut pas réfléchir ici en disque dur mais en carte mère complète (All in One) ! En effet, le custom flash controller va renvoyer les données du SSD dans le Main Custom Ship qui se compose du CPU, du GPU et du I/O Complex via 4 canaux PCIe 4.0… Cela nous donne donc un débit théorique de 22 Go par seconde !!! (On s’est fait insulté pour avoir dit ça en avril dernier ! ). C’est là que rentre en action le fameux compresseur Oodle Kraken qui peut en théorie décompresser des données avec un débit allant jusqu’à plus de 20 Gb/s… Mais la PS5 ne se contente pas d’intégrer Oodle Kraken, elle dispose également de Oodle Texture ! C’est là que le système de compression GPU entre en jeu : en combinant Oodle Texture et Kraken. Dans ce cas, la PlayStation est donc capable de décompresser les assets du SSD à une vitesse de 17,38 Go/s !!! (NOM DE ZEUSSSS ! )

Plus concrètement, cela va se traduire dans un jeu PS5 par une relative absence de clipping, mais aussi des temps de chargement bien plus courts que sur une Xbox Series X. Les journaliste du site The Verve ont pu mettre la main et essayer une Series X et ils ont déjà donné quelques chiffres des temps de chargement. On peut constater qu’un jeu comme Red Dead Redemption 2 mettra 52 secondes pour se lancer, alors qu’un jeu plus petit comme The Outer Worlds prendra 6 secondes sur Xbox Series X, 16s pour Call of Duty Warzone, 33s pour Evil Within 2, 20s pour Sea of thieves, 1 minute et 27 secondes pour No Man ‘s Sky… Le temps de chargement dépend, bien évidement, du poids du jeu et de la vitesse de traitement des données.

A titre de comparaison, un jeu comme Kena Bridge of Spirits sur PS5 ne mettra que 2 secondes pour se lancer d’après Mike Grier, directeur créatif chez Ember Lab.

Temps de chargement moins longs, ouverture du jeu en 2 secondes depuis le menu de la console (contrairement à 15 secondes environ sur PS4).”
15 Secondes sur une PS4 qui dispose du même type de disque dur que la Xbox One X, le traitement des données reste cependant plus lent sur PS4 . Il est alors facile de faire un produit en croix pour déterminer quelle serait la durée de chargement théorique de la Series X sur un jeu qui met 15 secondes à se charger sur une One X. Dans ce cas, Call of Duty prendrait 11,4 secondes pour se lancer sur SERIES X, 8,2s pour Red Dead Redemption 2 / 3,3s pour The Outer Worlds / 11,5s pour Evil Within 2 / 3,7s pour Sea of Thieves / 4,1s pour Warframe ou 9,8s pour No man’s Sky. Kena Bridge of Spirits est un jeu next gen et aucun titre Series X n’arrive à égaler ses 2 secondes de lancement.
PS5 PlayStation 5 TearDown Analyse VR4Player

Ce qu’il faut retenir : 

Ne comptez plus aller vous chercher un truc à manger dans le frigo durant les temps de chargement avec la PS5… 

Jeu Bonus : Cherchez le clipping dans le gameplay de Ratchet & Clank Rift Apart.

Le SSD additionnel NVMe

Il n’y a pas si longtemps, quelques petits malins se sont empressés de publier des articles avec des titres du type “Non la PS5 n’aura pas le SSD le plus rapide du marché“. Ils faisaient alors allusion à la toute nouvelle barrette SAMSUNG SSD 980 Pro. Il est vrai que cette mémoire SDD en a dans le ventre, on peut même dire que c’est actuellement la plus rapide du marché avec une capacité de lecture de 7000 Mo/s (vs 5500 Mo/s pour la PS5 et 9000 Mo/s compressés) en lecture et jusqu’à 5000 Mo/s en écriture.

Mais il est intéressant de préciser également que Samsung avait déjà communiqué sur le fait qu’ils travaillaient en étroite collaboration pour créer un SSD compatible avec une console Next Gen. Mark Cerny avait également évoqué durant sa vidéo “The Road to PS5”  des SSD de 7Gb/s de Samsung qui allaient arriver sur le marché prochainement… Les cartes SSD de la Series X étant développées par Seagate, il ne reste plus que la PS5 en course !  Pour finir, Samsung ont clairement officialisé les choses, concernant leur SSD 980 PRO :

Ce nouveau 980 PRO est conçu pour les professionnels et les consommateurs qui souhaitent des performances à la fine pointe pour leurs PC, stations de travail et consoles de jeu.

La PlayStation 5 pourra donc intégrer un SSD supplémentaire de 1To Samsung 980 PRO ! Ce SSD sera, en réalité, moins performant que celui de la PS5 en interne car ce dernier dispose de 4 canaux PCIe 4.0 mais vos transferts de l’un à l’autre ne dureront que quelques secondes !

On peut remarquer des petites cales rondes dans le compartiment PS5 prévu pour ce SSD additionnel. On peut lire les indications 30, 42, 60 et 80. La PS5 sera en fait compatible avec de nombreux SSD NVMe PCIe 4.0 du marché de plusieurs tailles comme les 2230, les 2242, les 2260 et enfin les rolls : les 2280 comme le Samsung 980 PRO !

Niveau prix, un SSD Samsung 980 Pro, qui est un mémoire sortie le 22 septembre 2020 et qui est actuellement la plus performante coute 265,99 € sur Amazon. A titre de comparaison, les cartes SSD additionnelles de la Series X de 1To sont vendues au prix de 269,99€ mais elle sont environ 3 fois moins rapides avec un débit de 2,4 Go/s. Une mémoire SSD Seagate FIRECUDA 510 de 1TO M.2 PCIe 4.0 coûte aujourd’hui environ 189 euros dans le monde PC (Débit de 3Go/s). Microsoft marge donc pas mal sur ses cartes au format propriétaire, là où les joueurs PS5 se serviront directement dans ce que propose de mieux le marché PC sans passer par Sony. Ce qui est un énorme avantage ! 

Dernier détail, ces SSD chauffent. La Series X intègre la carte SSD comme une extension externe à la console. Elle seront refroidies à l’air ambiant mais seront relativement chaudes au touché (Attention aux enfants). Côté PS5, ce SSD supplémentaire est intégré dans la console et profite de son système de refroidissement. Un très bon point de plus donc !

Ce qu’il faut retenir : 

Un SSD additionnel mois cher que sur Series X et trois fois plus performant provenant du monde PC sans marge de la part de Sony. 

Le lecteur physique HD Blu Ray

Si le système de dissipateur de chaleur de la PS5 est si énorme, ça n’est pas que pour faire la guerre à la chaleur mais aussi éviter que les ventilateurs ne tournent tout le temps… donc faire la guerre aux nuisances sonores également !

Et cette philosophie s’applique au lecteur HD Blu Ray de la PS5. Ce dernier est monté sur des Silentblocs en caoutchouc enfin d’éliminer les vibrations. De plus, la coque de ce HD Bluray dispose de deux couches d’isolants phoniques pour rendre muet tous les bruits internes de la mécanique d’un lecteur de disque ou le son d’un disque qui tourne !

C’est du détail ici, mais il faut le préciser !

PS5 PlayStation 5 TearDown Analyse VR4Player
PS5 PlayStation 5 TearDown Analyse VR4Player

Ce qu’il faut retenir : 

Le bruit du lecteur physique ne vous dérangera pas ! 

Un p’tit truc en plus encore top secret ?

Une chose nous a interpellé dans cette présentation. Le démontage de cette PS5 a dévoilé un autre “Mini Heat Sink” a proximité du lecteur HD Blu Ray. Ce “Mine Heat Sink” est donc là pour refroidir une puce en particulier, et une puce qui chauffe beaucoup donc qui travail !

Sur la carte mère, ce Heat Sink est spécialement conçu pour refroidir une puce carré de taille moyenne. Hors on peut simplement repérer l’APU, la mémoire RAM, le Custom Flash Controller, le SSD mais nous n’avons aucune information sur cette puce. Cette puce pourrait être la puce  spécialement conçue pour le Tempest Engine, le son 3D de la PS5… ou autre chose.. Pour le moment, on ne sais pas… Il y a encore des questions en suspens…

PS5 PlayStation 5 TearDown Analyse VR4Player

Ce qu’il faut retenir : 

Une puce dédiée pour le Tempest Engine (Son 3D) ? Oui certainement… 

En conclusion, cette vidéo est relativement instructive sur l’architecture de la PlayStation 5. Elle vient confirmer que sur PS5, rien n’a été laissé au hasard. Il y a même des petites ouvertures dans la coque plastique pour passer l’aspirateur et supprimer la poussière sur les parties internes sensibles de la console !

La PlayStation 5 semble clairement être un modèle d’optimisation. Les retours des différents studios de développement sont tous unanimes. La PS5 est surprenante de par sa conception !

Alors oui, le SSD de 825 Go ne nous laissera certainement que 600 ou 650 Go de libre car le système d’exploitation va en utiliser une partie. De son côté, la Xbox Series X propose environ 850 Go si l’on en déduit le poids du système. Les deux SSD ne sont par contre pas comparables en performances ! Il ne faut pas oublier non plus que dans un cas comme dans l’autre, l’installation d’un SSD supplémentaire sera presque inévitable à moyen terme. A ce petit jeu, le Samsung 980 PRO est trois fois plus rapide que la mémoire externe SSD de la Series X pour un tarif légèrement inférieur.

Cette vidéo nous en apprend plus sur le système de refroidissement de la PS5. Oui, la console sera plus grosse que sa rivale Series X. Mais elle chauffera également moins.

Sony a très bien pensé son produit depuis de nombreuses années. Non, la fréquence variable n’a pas été ajouté en urgence pour augmenter la puissance de la console de 9,2 TFlops à 10,23 TFlops… Ce système de fréquence variable est même au coeur des fondations même de la PS5 ! On pense que cette machine va être surprenante, autant pour les joueurs PS5 que pour les joueurs VR sur PS5 ! Tout ces éléments mis bout à bout nous confortent dans l’idée que cette PS5 sera bien la console la plus rapide mais aussi la seul à proposer de la VR ! Vivement que les premiers jeux arrivent…  

Partagez nos articles !