DualShock 4 : TEST du Back Button Attachment l’accessoire PlayStation

DualShock 4 : TEST du Back Button Attachment l’accessoire PlayStation

17 février 2020 0 Par Cyril Thevenot

Partagez nos articles !

Back-button-attachment Accessoire PlayStation

Utilisable aussi bien en jeu sur écran plat qu’en jeu VR nous avons procédé au Test matériel du nouvel accessoire dorsal pour le PlayStation contrôleur qu’est la manette DualShock 4 à savoir le Back Button Attachment. Ce petit objet car il est petit est arrivé dans nos news de joueurs comme tombe un fruit de l’arbre, Sony annonçant en effet pour la première fois ce dernier en décembre 2019. La commercialisation fut rapide car c’est disponible depuis la Saint Valentin (14/02) sans doute Sony ont-ils pensé que ce pourrait être un joli présent à faire à sa chérie ou chéri en lieu et place des sempiternelles roses (qui au passage en cette saison sont loin d’être écologiques). Ils ont dû viser juste car celui-ci était à deux doigts d’être en rupture de stock lorsque je suis allé acheter l’accessoire PlayStation.

Ma moitié ne pensant pas comme moi je me suis donc procuré dans une enseigne française bien connue ce petit objet vendu au prix conseillé de 29,99€. Je vous livre donc mon retour d’expérience après plusieurs heures de jeux avec ou sans le PSVR sur divers titres comme FIFA 20, Call of Duty MW, Borderlands 3.

Back-button-attachment Accessoire PlayStation
Back-button-attachment Accessoire PlayStation
Back-button-attachment Accessoire PlayStation

Présentation de l’accessoire PlayStation :

Rien de mieux que de vous le montrer en image le Back Button Attachment, j’étais tenté d’en faire une vidéo mais des captures sont bien plus explicites. Le produit est bien protégé dans un emballage carton, Sony ont l’habitude. On y retrouve l’objet en question ainsi qu’un manuel papier épais comme une brique. Diantre, mais qu’ont-ils pu mettre dans ce document ? Pas grand chose hormis toutes les langues du monde (j’exagère), au moins il y a le français et c’est une bonne chose. Seules trois pages (recto-verso) sont consacrées aux explications c’est léger mais au final c’est suffisant même si je vous l’avoue je me suis retrouvé quand même con devant ma manette (j’y reviens rapidement). A l’arrière de l’emballage carton il est dit que pour plus d’informations nous pouvons aller sur le site PlayStation.com/backbuttons.

Le boîtier est léger, vraiment, je ne me suis pas amusé à le peser pour le vérifier mais il est annoncé par le constructeur pour environ 26g pour des cotes de 101,2×4,5×39,4.

Un seul coloris possible noir (dommage si votre manette est d’une autre couleur).

La partie faisant office d’écran est elle aussi en plastique protégée des rayures par un film en plastique, on apprécie l’attention.

Monobloc l’accessoire se compose d’un écran, d’une palette comme sur les commandes au volant, d’une fiche stéréo 3,5 et d’un connecteur d’extension. Ces derniers viendront s’enficher (comme papa) dans les connecteurs femelles de la manette.

Pour 30€ les plastiques utilisés sont basiques de finition mat ça donne quand même l’impression d’être cheap même si au final ça ne l’est pas vraiment. Ils sont de toutes façon plus fins que ceux utilisés pour la manette même. C’est surtout la première fois que l’on s’amuse à actionner les deux commandes que l’on se dit houla il ne va pas falloir y aller comme un bourrin. Mais c’est une impression.

Mise en place et utilisation du Back Button Attachment :

La mise en place est aisée elle se fait en deux temps, comme dit ci-dessus, les connecteurs mâles de l’accessoire Back Button Attachment viennent s’enficher dans ceux de la manette, puis on pousse pour aller au fond c’est à dire faire en sorte que le boîtier vienne épouser les formes de la manette. Une fois fait ça ne bouge pas, aucun jeu. Il est conseillé de procéder à l’installation, manette éteinte afin que “l’appairage se fasse facilement” puis on allume sa manette via le bouton PS de la manette. Celui-ci est toujours facilement accessible mais même si j’ai cette impression qu’il ne tombe plus aussi facilement sous le doigt comme s’il était masqué. Je vous rassure, ça n’est pas le cas, c’est juste mon pouce qui se retrouve à cheval sur le bouton PS et le boîtier de l’accessoire et ça me perturbe.

Donc une fois mise sous power il faut retourner la manette et allumer l’écran de l’accessoire PlayStation en appuyant une fois à ça base et là miracle l’écran du Back Button Attachment (j’adore l’écrire) s’allume. C’est là où je me suis senti con tout simplement car la première fois que j’ai allumé la DS4 j’avais le PSVR sur la tête et que je m’attendais à avoir les instructions à l’écran du PSVR (quand je vous dit que je suis con^^). L’affichage est minimaliste d’un bleu pâle, trois configurations sont possibles : P1, P2, P3.

Pour chaque profil vous pouvez assigner 2 fonctions. Rien de plus simple vous laissez appuyé 1 seconde et votre profil (P) clignote, là, pour chaque côté de la palette vous pourrez faire défiler toutes les commandes de la DS4 et choisir le bouton que vous souhaitez puis pour valider son profil on ré-appui sur l’écran et le tour est joué. À noter que le boîtier dispose d’une entrée pour connecter son casque filaire en lieu et place de celui se trouvant sur la manette.

Vous l’avez compris, cet accessoire est surtout un déport de commandes devant offrir une plus grande aisance de jeu au gamer et lui donner pourquoi pas cette vitesse d’exécution qui peut le faire gagner. On map des touches déjà existantes.

Après plusieurs heures de jeux avec et sans le casque PSVR je me suis amusé à faire plusieurs configurations… par exemple pour FIFA je me suis programmé des actions demandant d’actionner 2 touches comme la passe lobée en profondeur (L1-carré). La finalité reste la même il me faut toujours appuyer sur 2 touches (les deux extrémités de ma palette) mais le résultat est plus fluide c’est à dire qu’il ne me faut pas décaler mes doigts pour aller chercher l1 et triangle. Bref c’est du confort. Idem en programmant R3.

Sur Borderlands 3 J’ai programmé la touche triangle pour switcher mes armes et encore une fois R3 pour le combat au corps à corps. En définitive on programme les touches qui nous ennuient d’actionner sur la manette. Honnêtement ça apporte un réel plus une réelle fluidité. Je n’ose même pas imaginer le plus que cela peut apporter sur Fortnite lol.

Back-button-attachment Accessoire PlayStation
Back-button-attachment Accessoire PlayStation
Back-button-attachment Accessoire PlayStation

Mais ce confort a un prix :

 

Premièrement, si vous disposez d’une station d’accueil pour recharger vos manettes vous pouvez lui dire adieu car il ne vous sera tout simplement plus possible de l’y installer, le connecteur étant inaccessible. Il vous faudra si vous ne souhaitez pas à chaque fois enlever l’accessoire PlayStation (pas évident au demeurant) vous servir d’une connexion filaire via le port mini USB.

Par ailleurs, pourquoi avoir mis l’écran à l’arrière ? En cours de partie il vous sera impossible de changer les attributs de vos deux fonctions sans devoir retourner la manette et il faut bien penser à inverser les cotés puisque nous sommes à l’envers. Bref ce positionnement  n’est pas le plus judicieux.

Cet accessoire Back Button Attachment est comme une couronne dentaire les premiers jours où elle a été posée, il crée une gène. La prise en main de la manette est moins bonne, la palette est fine, minimaliste, ses fonctions tombent bien sous les doigts mais elle change la prise en main aussi peu volumineuse soit elle. Mais là encore comme la couronne on s’y fait, et on finit par l’oublier (ou pas) à partir du moment où nous n’avons plus peur de poser nos doigts sur les extrémités de la palette pour une meilleure prise en main sans crainte d’actionner les commandes. Car oui au début on a peur d’actionner ces commandes en y apposant ses doigts hors pour lancer leur action il faudra volontairement enfoncer la palette, pas d’erreur possible (sauf certains dans la panique du combat).

Au final cet accessoire PlayStation Back Button Attachment pour manette DualShock 4 a de quoi surprendre surtout maintenant à quelques mois de la sortie de la PS5 et de sa nouvelle manette. Il se retrouve selon moi le cul entre deux chaises. Léger, pas trop volumineux il saura se faire oublier et apportera pour certains joueurs plus de confort dans l’exécution d’enchaînements ou pour ceux ayant de petites mains. La possibilité de configurer 3 profiles permet par exemple de consacrer un profil par jeu. Vendu 29,99€ il peut être une solution intéressante pour qui désire être plus performant notamment en jeu multijoueur car il permettra de ne pas devoir déplacer ses doigts (comme pour sauter)…. notamment sur PlayStation VR où la touche se trouve plus facilement. En revanche il vous faudra faire une croix sur votre station d’accueil de rechargement et il ne concurrencera jamais les manettes Pro du style (Razer Raiju Ultimate) qui ont elles de réelles fonctions de mapping mais à des tarifs stratosphériques. Et si l’on s’y penche de plus prêt 30€ pour 2 touches (ou 6 si l’on compte les 3 profiles) ça fait cher la touche. Pour les joueurs pépères comme moi qui ne sont pas des gamers assidus et qui préfèrent pester après la manette quand ils ont perdu, cet accessoire n’a aucun intérêt idem pour les PMG qui lui préfèreront des manettes pro. 

Partagez nos articles !