in

PS4 : Ace Combat 7 sur PSVR, y a t’il un pilote dans l’avion chez Namco?

Ace Combat 7-PSVR

Ne vous méprenez pas, non, ceci n’est pas le titre du remake du célèbre film des années 1970 mais plutôt un pamphlet pour savoir si OUI ou NON il y a un pilote pour manœuvrer le projet Ace Combat 7 ? Cette licence emblématique, Ace Combat qui a bercé des milliers de joueurs depuis son lancement sur borne d’arcade puis sur PlayStation était, tel un phénix qui renaît de ses cendres, annoncée en grandes pompes lors du Playstation Expérience de décembre 2015 par Bandai Namco. Le précédent épisode Ace Combat : infinity sorti en free to play n’avait pu relancer cette franchise devenue moribonde depuis de nombreuses années suite à de mauvaises orientations ou un délaissement volontaire de la part de Namco. Cette fois-ci, avec Ace Combat 7 il n’en sera rien…

Ace Combat: infinity-PSVR

Tel le phénix arborant le blason du constructeur aéronautique Suédois Saab, Ace Combat 7 renaît de ses cendres avec les griffes acérées afin de sanctuariser à jamais le combat aérien. Cerise sur le gâteau, Ace Combat 7 est annoncé compatible avec la Réalité virtuelle (VR) et plus précisément avec le casque PlayStation Vr (PSVR) du cousin Sony. Quel tandem de choc, la force de frappe de deux acteurs majeurs de l’industrie du jeux-vidéo qui ont marqué leur époque unissant leurs efforts pour sortir ce qui n’a jamais été encore sorti : un « simulateur de vol » orienté arcade il est vrai mais exploitant la VR. Ainsi, vous n’êtes plus spectateur de votre jeu devant votre téléviseur, vous êtes dans le jeu, vous êtes pilote de chasse. Vous devenez maître de votre destin, vous êtes plus rapide plus incisif dans vos décisions, vous êtes à même de ressentir le tournis que peuvent provoquer certaines manœuvres de combat comme les techniques Immelmann ou le Rollaway à défaut de subir les forces gravitationnelles (les fameux G). Du moins c’est ce que nous avait promis Namco

Ace Combat 7-PSVR
Ace Combat 7-PSVR

Quasiment deux années après l’annonce du titre faite au Playstation Experience de décembre 2015 et 8 mois après la sortie du PSVR, le projet Ace Combat 7 semble à la dérive sans pilote à bord. Ce que nous vivons avec Ace combat 7 de Namco est digne d’une télénovela brésilienne aux multiples rebondissements tous plus rocambolesques les uns que les autres. Quelle tristesse. Namco, aux premières lueurs d’existence du titre, présentait Ace Combat 7 comme un jeu VR laissant penser sans doute possible à un jeu jouable intégralement en VR. Pourtant, rapidement, une rumeur s’empare du sujet Ace Combat 7, diffusant petit à petit la possibilité que ce jeu soit un jeu Ps4 « classique », n’exploitant que partiellement les capacités qu’offrent la VR par le biais de quelques missions VR. Indignation chez les passionnés.

Toutefois, aucune officialisation de cette tendance de la part de la maison mère.  Pire, Namco ne communique que très peu sur son futur Avion de Combat nouvelle génération (entendez par là AC7). Quelques teasers par ci par là et surtout cette vidéo de gameplay d’une mission avec le casque PSVR durant laquelle, le pilote décolle d’un porte avion et part au combat. Sur les divers salons dédiés à la VR de l’année passée, une démo jouable  appuiera cet « arsenal » de communication.  Communication attestant du caractère avancé du jeu. Seulement voilà, toujours rien en vue sur nos radars d’aficionados. Nous finissons par comprendre très vite que l’année 2016 s’achèvera sans l’atterrissage de Ace Combat 7 sur nos PSVR.

L’espoir reste cependant de mise, de voir Ace Combat 7 full VR après la sortie et le succès fulgurant de Resident Evil 7 mariant la possibilité de jouer le jeu soit dans sa version classique Ps4 soit dans sa version intégralement VR. La formule fonctionne, puisqu’elle contente tout le monde aussi bien les Pro VR que ses détracteurs. Elle a également le mérite de ne pas pénaliser le marché, bien au contraire. (3,5 millions de titre écoulés fin du mois d’avril et plus de 225000 joueurs PSVR). L’espoir est donc de mise et l’on se dit que le chiffre 7 pourrait être le chiffre porte-bonheur pour un titre full VR.

Ace Combat 7-PS4, PlayStation VR

Malheureusement malgré ce grand rayon de soleil, la rumeur persistante d’une version limitée (light) en VR de Ace Combat 7 s’entend arriver avec le fracas d’un avion de chasse franchissant le mur du son. Namco commençant même à officialiser la chose en mettant en avant le fait que les nombreuses parties vidéo qui rythment le titre ne seraient pas compatibles en mode VR. Incompréhension totale chez les pilotes de chasse VR que nous sommes. Qu’est-ce que c’est que cette histoire? Farpoint ne démontre t’il pas par son succès la viabilité d’un jeu VR ? Les nombreuses scènes vidéo dérangent elles l’évolution dans le jeu ? La quasi-unanimité des joueurs possédant le titre vous le confirmeront, c’est tout le contraire, ces vidéos sont les bienvenues. Mais qui pilote ce futur chasseur nouvelle génération à même de révolutionner la licence qu’est Ace Combat 7 ? Mais encore une fois, après ces annonces, rebondissement au mois de mai 2017,  Namco par le biais de KAZUTOKI KONO, Directeur de la licence Ace Combat annonce que le titre est reporté à l’année 2018 sans précisions particulières.

 » Toute l’équipe Project ACES et moi-même travaillons sur ACE COMBAT 7 depuis un certain temps déjà. Afin de créer un jeu conforme à nos attentes, nous avons décidé de repousser le lancement d’ACE COMBAT 7 à 2018. Le décollage d’ACE COMBAT 7 était initialement prévu pour fin 2017, mais il nous apparaît aujourd’hui que nous aurons besoin d’un peu plus de temps pour atteindre nos objectifs. Nous ne ferons aucun compromis sur la qualité et ce délai supplémentaire nous permettra d’optimiser ce nouveau chapitre de la saga ACE COMBAT. »

A ce moment là, un nouveau vent de fraîcheur  ravive l’optimisme des passionnés de VR. On se dit c’est bon ils ont compris. Que face au succès croissant de la VR, (n’en déplaise à ses détracteurs) mais aussi à l’augmentation continue du parc PSVR dans le monde, Namco a enfin mis un pilote compétent aux commandes de ce bijou. Nous pensons qu’ils se donnent un délai supplémentaire pour apporter les modifications nécessaires au titre afin que celui-ci soit compatible totalement avec la VR. Comment peut-il en être autrement sinon ?

L’approche du salon de l’E3, plus grande concentration mondiale des passionnés du jeux-vidéo devait être le support idéal pour officialiser la chose d’autant plus que Namco y faisait son grand retour, l’histoire de romance parfaite en somme. Mais comme dans toute histoire de romance il y a un couac, Ace Combat 7 ne dérogea pas à la règle, le pilote ayant sans doute du rater l’avion. Le salon « mitigé  » de l’E3 est passé et nôtre chasseur nouvelle génération est vraiment resté furtif, hormis un nouveau teaser et l’essai de la sempiternelle démo jouable, aucune nouvelle.  Ça part en vrille comme il se dit dans le jargon de pilotes, sentiment conforté par David BONACCI Directeur chez Bandai Namco Entertainement America qui confirme la présence d’un mode VR distinct de la version classique et qui contiendrait plusieurs heures de VR gameplay. Ce qui nous amène ici et maintenant à se demander mais y a t’il un pilote dans l’avion ?

Ace Combat 7 : Mais à quoi Bandai Namco jouent-ils ?

En effet, à quoi joue Namco ? frilosité ou tout simplement mauvaise lecture d’un marché d’avenir ? Je pense sincèrement que dans les hautes altitudes de chez  Bandai Namco il y fait très froid ce qui gèle et trouble la prise de mesure d’un marché en plein expansion. Entendons le bien, la réalité virtuelle n’est pas un épiphénomène de l’histoire des jeux vidéo vouée à disparaître avec la kyrielle de casques la supportant ! Si les prévisions des plus volubiles experts (qui me font penser à des think tank) étaient très optimistes (120 mds de dollars pour 2020), il n’en reste pas moins que le marché de la VR représentera tout de même plusieurs milliards de dollars dans les deux années à venir.

Les yeux commencent à s’ouvrir chez de nombreux activistes de l’industrie du jeux-vidéo. Sony pour ne citer que cette firme, révise sa position et souhaite passer la vitesse supérieure en constatant que son casque se vend correctement (plus de 1 millions d’unités écoulées) et ceci,  sans aucun soutien relatif de sa part ou du marché. Le Directeur commercial Jim Ryan lors d’un entretien au Time a estimé que le PSVR équipant plus de 1,7% du parc de PS4 était encourageant et intriguant :

« Nous n’allons pas parler d’adoption de masse pour un million d’unités mais on peut dire que c’est un bon début… je suis intrigué par son potentiel »

La récente information annonçant Spiderman prochainement compatible PSVR et exclusivité PS4 développé par Insomniac Game correspond à l’implication grandissante de Sony pour le marché de la VR.

Vente de casque Vr
Prevision marché de la VR

Bethesda mondialement connu dans le secteur, se jette dans l’avenir en annonçant plusieurs titres (Doom ; Skyrim VR ; Fallout4), s’attirant les foudres d’idiots. Ubisoft poursuivent quant à eux leurs investissements dans la VR (Eagle Flight ; Star Trek ; Werewolves within ; Space Junkie). Le mouvement est lancé et semble parti pour ne pas s’arrêter en si bon chemin. Quoi de plus logique. Après avoir tâtonné du bout du pied le marché avec de courtes expériences de 10mn et surtout envoyé les studios indépendants faire le dur labeur de déverrouiller les codes de la VR et de soutenir l’expansion du parc VR (tous casques confondus), les gros studios devraient finir par entrer de pleins pieds dans le marché de la VR.

Les gros fabricants hardwares ne s’y trompent pas non plus, ceux-ci développent l’offre de casques VR (Dell, HP, Acer, Lenovo, Panasonic…….) ainsi que Microsoft en mariant sa console Xbox One X à la VR. Autre point, tous les développeurs ayant touché à la programmation VR ne veulent plus la quitter car c’est source de défis et de conquête d’un territoire vierge pour ne pas dire d’un nouvel Eldorado où tout y est à faire où le champ des possibles est multiple. Qui mieux que les développeurs pour défendre et représenter la VR ? Leur nombre est de plus en plus important mis à part dans les studios de Bandaï Namco visiblement …

La décision de Bandaï Namco de ne pas faire de AC7 la référence en la matière en exploitant l’outil idéal pour ce genre de jeu est donc pour le moins surprenante. Pour rappel, Bandaï Namco est un consortium japonais ayant marqué l’histoire des jeux-vidéo par ses jeux aux gameplay novateurs. Comment se peut-il que ces studios ne perçoivent pas l’intérêt de la VR alors que celle-ci au travers du PSVR a été l’objet d’un engouement total de la part des japonais. 50000 casques vendus la 1ère semaine et plus de 150000 à ce jour.

Le PlayStation VR compte bien passer la seconde cette année et entre le boss de Sony Amérique qui déclare que la campagne marketing va prendre une autre portée maintenant qu’il n’y a plus de problèmes de stocks, c’est maintenant Sony Japan qui annonce une augmentation drastique du nombre de points de ventes commercialisant le casque sur l’archipel : 394 magasins (incluant les sites online) contre 232 auparavant. De plus dans la newsletter du 29 mai Sony Japan avance son souhait de proposer des bornes d’essai à travers 100 boutiques.

Namco ne voit-il donc pas ce qui se passe sous ses fenêtres ?

Face à cette prise de position de la part de Bandaï Namco et surtout cette décision de reporter le titre à une date ultérieure, 2 explications s’offrent à nous:

  • la 1ère explication étant que le jeu est indigne des productions actuelles. N’oublions pas que début 2016, plusieurs expériences du jeu étaient connues, ce qui aujourd’hui, repousse ce jeu à l’Age préhistorique.

 » Le moteur Unreal 4, combiné à la puissance de la nouvelle génération de PC et de consoles, a en effet littéralement décuplé notre « horizon des possibles. Jamais auparavant la technologie ne nous avait permis de détailler à ce point tous les éléments du combat aérien (nuages, courants atmosphériques, etc.) » KAZUTOKI KONO

  • La 2ème explication, que je souhaite être la bonne serait que le titre a été repoussé pour finaliser une version VR intégrale du jeu :

«….et d’offrir aux joueurs une expérience unique grâce à de nouveaux équipements tels le casque PlayStation VR. »

Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis après tout. La désinformation étant un principe marketing fort employés ces derniers temps, il est probable que, comme pour d’autres jeux aux rumeurs insistantes, Battlefront 2 notamment, une annonce miracle soit faite lors du prochain Playstation Experience pour Ace Combat 7. La boucle des 2 années serait bouclée et les 20 ans passés avec succès .

Qu’on le veuille ou pas, la Révolution est en marche et tout retard pris dans ce marché d’avenir en raison d’une politique d’entreprise trop conservatrice sera difficilement rattrapable. La planche à billets ne suffirait pas à revenir dans la course. Pour ces gros groupes acteurs forts de l’industrie du jeu-vidéo, Demain se décide aujourd’hui. 

Article de Cyril Thevenot

Tombé dans l'univers du 8 bits dès mon plus jeune âge, je me plais depuis à suivre son évolution.
La réalité virtuelle pour moi est une claque qui émoustille mes neurones.

Commentaires

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Moss sur Playstation VR PSVR

Playstation VR : MOSS, un monde merveilleux et prometteur…

The Walking Dead sur Playstation VR

The Walking Dead, les zombies envahissent le Playstation Vr